À l’avant, on retrouve Denis Godin, représentant des Centres d’excellence en commercialisation et en recherche, Gaétan Lantagne, représentant d’Hydro-Québec, membre fondateur, Geneviève Latour, représentante de Rio Tinto, membre fondateur, et Frédéric Côté, représentant de Transition énergétique Québec. À l’arrière, on aperçoit Claude Grenier, conseiller municipal de Shawinigan, Donald Angers, président-directeur général du C3E, Pierre Achim, président du conseil d’administration du C3E, et Serge Lalonde, avocat-conseil.

C3E: un cadeau de 4 millions $

Shawinigan — Une cinquantaine de personnes provenant des quatre coins du Québec étaient réunies jeudi à la Cité de l’énergie de Shawinigan afin de célébrer le 10e anniversaire de la création du Centre d’excellence en efficacité énergétique (C3E). Et un beau cadeau attendait les dirigeants du C3E, soit une entente de trois ans avec Transition énergétique Québec qui consent une contribution financière de quatre millions de dollars.

Cette enveloppe permettra au C3E d’appuyer des projets innovants dans le secteur de l’efficacité des transports à l’étape de la précommercialisation. Une dizaine d’entreprises pourront ainsi être soutenues par le biais de débentures, dont le remboursement est basé sur des redevances proportionnelles aux ventes réalisées.

«Le C3E, qui souligne son 10e anniversaire, effectue un travail remarquable auprès des entreprises afin de les soutenir aux phases de commercialisation de leurs nouvelles technologies énergétiques», a fait savoir par voie de communiqué Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles.

«Le C3E est très fier de lancer un troisième portefeuille d’investissement d’une valeur de 4 M $ en vue de soutenir la commercialisation des innovations québécoises en matière d’efficacité énergétique des transports, là où le potentiel de réduction de GES est le plus important au Québec et dans bien des pays. Le C3E saura par le fait même mettre à profit son large réseau de compétences et de contacts afin d’appuyer cette belle initiative. »

Le président-directeur général du C3E, Donald Angers, était visiblement heureux d’annoncer la nouvelle. «Le C3E est très fier de lancer un troisième portefeuille d’investissement d’une valeur de quatre millions de dollars en vue de soutenir la commercialisation des innovations québécoises en matière d’efficacité énergétique des transports, là où le potentiel de réduction de GES est le plus important au Québec et dans bien des pays. Le C3E saura par le fait même mettre à profit son large réseau de compétences et de contacts afin d’appuyer cette belle initiative», a-t-il déclaré.

Comptant déjà plusieurs réalisations importantes et de nombreux succès d’affaires depuis sa fondation, le C3E a démontré au fil des ans qu’il était un rouage important de l’économie canadienne, a-t-on fait valoir lors des célébrations.

Organisme à but non lucratif investissant dans la commercialisation des innovations en efficacité énergétique des transports et créé grâce à une initiative entre Rio Tinto et Hydro-Québec, le C3E a accompagné et soutenu pas moins de 24 entreprises au cours de la dernière décennie. «Nécessaire à l’avancement de l’efficacité énergétique dans les transports au Canada, le C3E a permis, par ses actions, le développement et le soutien de plus de 400 emplois au Québec, et ce, dans un secteur d’activité hautement technologique», s’est plu à souligner M. Angers.

Lors de la cérémonie protocolaire, un vibrant hommage a été rendu aux bâtisseurs du C3E dont font partie Rio Tinto, Hydro-Québec, les gouvernements fédéral et provincial, la Ville de Shawinigan ainsi que Serge Lalonde, avocat-conseil.

En guise de reconnaissance envers ses deux principaux fondateurs, une statuette d’aluminium symbolisant un castor a été remise aux représentants sur place. Pour Rio Tinto, il était de circonstance que la matière utilisée soit la même qui fait la fierté de l’entreprise depuis des décennies tandis que pour Hydro-Québec, le castor est un beau clin d’œil, car celui-ci figure sur le premier logo de la société d’État (1944-1964). L’animal est également symbolique pour Hydro-Québec en raison de ses nombreux ouvrages comme les barrages. D’ailleurs, afin de souligner l’apport des administrateurs actuels et antérieurs de même que de l’ensemble des employés du C3E dans le succès de l’entreprise, une version miniature de cette même statuette a été remise à chacun.

La mission du C3E est d’aider les entreprises à franchir les premières étapes cruciales de la commercialisation afin qu’elles contribuent ultérieurement à la création de valeurs économiques et environnementales. Grâce à son instrument financier flexible et au soutien spécifique et stratégique des premières démarches de commercialisation, le C3E remplit, dit-on, son rôle de catalyseur sur la chaîne de valorisation.

Et selon M. Angers, le C3E est beaucoup plus qu’un simple financier. «C’est aussi, d’abord et avant tout, un réseau bien ficelé avec des partenaires de renom qui contribuent, eux aussi, à faire de nos jeunes entreprises des fleurons économiques et durables», a-t-il indiqué.

Ce dernier ne manque pas de projets: mise en place d’un C3E en France, création d’un Fonds de capital de risque pour appuyer la deuxième ronde de financement des entreprises des C3E et évaluation du potentiel d’une possible usine d’assemblage de batteries.