Jean Boulet
Jean Boulet

Boulet annonce 54,9 millions $ pour l'emploi pour les jeunes 

Trois-Rivières - Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a annoncé vendredi que 104 projets, soit 95 régionaux et 9 nationaux, se partageront plus de 54,9 millions de dollars dans le cadre du nouveau programme Jeunes en mouvement vers l’emploi (JME).

Au total, ces initiatives permettront à environ 5600 jeunes de s’intégrer de façon durable au marché du travail ou de les accompagner dans leur processus de choix de carrière. Les idées reçues sont variées, allant de la formation dans le domaine numérique pour des communautés autochtones au jardinage solidaire au bénéfice des plus démunis.

Cette annonce du ministre Boulet découle de l’appel de projets lancé en février dernier aux organisations qui oeuvrent auprès des jeunes ayant des obstacles à intégrer le marché du travail.

Le programme JME vise à mettre en action des idées novatrices pour mobiliser les jeunes de 15 à 30 ans, en complémentarité de l’offre de services publics d’emploi sur l’ensemble du territoire québécois.

Le JME s’inscrit dans le cadre de l’Entente de contribution Canada-Québec en appui aux jeunes du Québec dans le cadre de la Stratégie emploi et compétences jeunesse. Cette dernière est dotée d’une enveloppe d’environ 135 millions de dollars d’ici 2025.

Cette entente historique représente l’aboutissement de plus de 20 ans de revendications de la part du Québec pour assurer la maîtrise d’oeuvre des mesures actives d’emploi sur son territoire.

«Le développement des compétences est au coeur de la relance économique du Québec. Avec la réouverture graduelle des différents secteurs d’activité, les entreprises québécoises ont, plus que jamais, besoin de tous les talents disponibles, notamment ceux des jeunes. Leur intégration dans la société québécoise comme citoyens responsables et autonomes est une priorité pour moi», a commenté le ministre Boulet.

«Grâce aux projets innovants et créatifs soutenus financièrement par le gouvernement du Québec dans le cadre du programme JME, les jeunes seront mieux outillés pour surmonter les obstacles liés à leur intégration au marché du travail et ils pourront ainsi contribuer activement à l’économie de demain», a-t-il conclu.

Avant la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19, le Québec comptait 136 000 jeunes qui n’étaient ni en emploi, ni aux études, ni en formation.