Les dernières nouvelles sur le conflit du commerce du bois d'oeuvre sont bien accueillies.

Bois d'oeuvre: un analyste se dit encouragé par les progrès

Les dernières nouvelles sur le conflit du commerce du bois d'oeuvre sont bien accueillies par un analyste, qui estime que plusieurs faits nouveaux ravivent l'espoir d'en arriver bientôt à une entente entre le Canada et les États-Unis.
Cet optimisme renouvelé est celui de Hamir Patel, directeur de la recherche pour les produits du papier et des forêts chez Marchés des capitaux CIBC. L'expert est notamment encouragé par les commentaires du premier ministre canadien Justin Trudeau et de son homologue de la Colombie-Britannique, John Horgan, de même que par un article de La Presse canadienne sur les entraves à une entente.
«Nous avons été encouragés par les signes de nouveaux progrès», a expliqué M. Patel, dans un bulletin d'information.
L'analyste a notamment évoqué un article dans lequel La Presse canadienne citait l'ambassadeur du Canada à Washington. Selon David MacNaughton, les gouvernements des deux pays se seraient entendus pour que le Canada puisse obtenir une part d'environ 30 pour cent du marché américain du bois d'oeuvre.