Le projet original de construire une usine d'urée de 2 milliards et de 235 emplois a été mis en veilleuse en décembre 2015.

Bécancour: Québec porte sa participation dans IFFCO à plus de 15 millions

Le projet d'usine d'urée de la coopérative indienne promise au parc industriel de Bécancour, dont on parle depuis 2012, avance à pas de tortue. Cela n'empêche pas le gouvernement du Québec d'appuyer l'entreprise en y ajoutant 4,75 millions de dollars, ce qui porte à plus de 15 millions sa participation.

La première intervention de 5 millions dans le capital-actions d'IFFCO Canada a fait l'objet d'un décret gouvernemental en août 2012. Les deux suivantes, respectivement de 6 et de 4,75 millions, proviennent du Fonds de diversification économique (FDE) du Centre-du-Québec et de la Mauricie, un fonds mis sur pied à la suite de la fermeture de la centrale nucléaire de Gentilly. Ce fonds, tout comme le FDE, relève du ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI).