Trois-Rivières

Baisse du taux de chômage à 5,2 % à Trois-Rivières

Trois-Rivières — Le taux de chômage a connu une baisse de 0,4 point à Trois-Rivières le mois dernier, pour se situer à 5,2 pour cent. Il s’agit néanmoins d’une légère hausse de 0,1 point par rapport à octobre 2018. En Mauricie, on observe aussi une diminution mensuelle de l’ordre de 0,2 point, pour un taux de chômage à 5,3 pour cent, ce qui est supérieur de 0,4 point au mois correspondant l’an dernier.

«Le marché du travail trifluvien comptait 74 200 personnes en emploi, soit 400 de plus que le mois précédent, pour une hausse de 0,5 %. Le nombre de chômeurs se chiffrait à 4100, en diminution de 300 personnes ou de – 6,8 %», a fait savoir vendredi Bertrand Barré, adjoint exécutif et responsable des communications à la Direction régionale de Services Québec de la Mauricie.

La participation au marché du travail métropolitain s’est accrue, le taux d’activité augmentant de 0,1 point de pourcentage pour se chiffrer à 57,9 % en octobre 2019. Pour sa part, le taux d’emploi était en croissance de 0,2 point de pourcentage pour se chiffrer à 54,8 %

On comptait 3800 personnes en emploi en moins au sein du marché du travail métropolitain en octobre 2019 en comparaison au mois d’octobre 2018. Cette diminution s’est traduite par une baisse du taux d’emploi de 3,1 points de pourcentage à 54,8 % en septembre 2019.

Au cours de la période, la population en chômage a connu une diminution, affichant une baisse de 100 personnes ou de -2,4 %. La présence de 4100 personnes à la recherche d’un emploi au sein du marché du travail métropolitain en octobre 2019 correspond au taux de chômage de 5,2 %.

À l’instar de la population active, le taux d’activité a connu une diminution depuis un an dans la région métropolitaine de Trois-Rivières. Ainsi, le nombre de personnes actives a diminué de 3800 ou -4,6 % à l’échelle trifluvienne tandis que le taux d’activité a baissé de 3,1 points depuis un an, «signe d’une participation moins substantielle au marché du travail régional», signale le porte-parole.

Par ailleurs, l’emploi régional se chiffrait à 118 600 en octobre 2019, en baisse de 0,3 % comparativement au mois de septembre 2019. Cela représente une diminution de 400 postes de travail.

Au chapitre du chômage, le nombre de personnes à la recherche d’un emploi s’établissait à 6600 personnes en octobre 2019, soit 300 personnes de moins qu’en septembre 2019, en baisse de 4,3 %.

La participation au marché du travail de la Mauricie s’est contractée en octobre considérant que la population active a diminué de 0,5 % pour s’établir à 125 200 personnes. Le taux d’activité s’établissait à 55,5 %, en diminution de 0,2 point de pourcentage comparativement à septembre, alors que le taux d’emploi diminuait à 52,5 %, en baisse également de 0,2 point de pourcentage.

La Mauricie comptait, en octobre 2019, 3800 personnes en emploi de moins comparativement au même mois en 2018, ce qui représente une baisse de 3,1 %.

En Mauricie, la population en chômage s’établissait à 6600 personnes en octobre 2019, soit une augmentation de 200 personnes ou de 3,1 % comparativement au mois identique de 2018. La population active régionale s’établissait à 125 200 personnes en octobre 2019, une baisse de 3600 ou de -2,8 % depuis un an. Le taux d’activité affichait une baisse de 1,6 point de pourcentage, s’établissant à 55,5 % en octobre 2019.

Vendredi, on dénombrait 1566 offres d’emploi dans la région de la Mauricie, dont 896 sur le territoire de Trois-Rivières, rapporte M. Barré.

Au Canada, l’emploi était stable le mois dernier et le taux de chômage s’est maintenu à 5,5 pour cent, selon Statistique Canada. L’emploi avait progressé au pays au cours des deux mois précédents.

Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi a augmenté de 443 000 ou de 2,4 pour cent, principalement en raison d’une hausse du travail à temps plein.

Statistique Canada a observé qu’en octobre, l’emploi a reculé chez les hommes du principal groupe d’âge actif de 25 à 54 ans et augmenté chez les personnes âgées de 55 ans et plus. Il a diminué dans les secteurs de la fabrication et de la construction, mais il a progressé dans les administrations publiques ainsi que dans la finance, les assurances et les services immobiliers et de location.

Le nombre de travailleurs autonomes a affiché une baisse.

Au Québec, le taux de chômage a augmenté de 0,2 pour cent de septembre à octobre, de 4,8 à 5 pour cent. L’emploi a décliné de 0,2 pour cent, surtout à cause du recul dans l’emploi à temps plein.

En collaboration avec la Presse canadienne