Avertissement: certains tirages ne sont que des leurres

CHRONIQUE / L’examen des plaintes des consommateurs victimes de leur emportement ou ne s’étant pas méfiés le confirme: la stratégie fait recette. Dans plusieurs domaines, des promoteurs font usage des tirages pour attirer l’attention des consommateurs et favoriser la vente des biens ou des services qu’ils offrent en vente. Rien d’alarmant ici direz-vous.

A priori, il n’y a rien de risqué il est vrai dans le fait de gagner un rabais dans le cadre d’un tirage organisé par un commerçant désireux de mousser ses ventes. Il faut cependant demeurer sur ses gardes, car certains tirages peuvent dissimuler des intentions moins généreuses qu’il n’y parait.

Stratagème

Lorsque la stratégie des tirages est un pur prétexte destiné à appâter les consommateurs au moyen de représentations fausses ou trompeuses, certaines pratiques sont considérées comme des leurres dont les consommateurs doivent se méfier.

D’emblée, participer à un tirage suscite quelques espoirs et procure quelques sensations que d’aucuns songeraient à bouder. Imaginez alors le plaisir que provoque au bout du fil une voix au ton joyeux vous annonçant que vous avez gagné un prix. On peut penser que dans un tel contexte, plusieurs laissent tomber leur garde.

Haute saison des salons

Le printemps qui pointe déjà en dépit des apparences est une période traditionnellement propice à la tenue de quantité de salons ou d’expositions à caractère commercial en tous genres. Qu’ils s’adressent aux passionarias de voyages, de chasse et de pêche, d’automobiles, de véhicules récréatifs, de bateaux, ou de l’habitation, les salons attirent des masses de consommateurs.

Si vous comptez arpenter les allées de ces expositions commerciales, il est fort possible que vous croisiez quelques kiosques où l’on vous invitera à remplir un coupon de participation à un tirage qui semble n’avoir aucun lien avec la thématique du salon que vous visitez. Il s’agit là d’un premier feu jaune pour le consommateur qui aura avantage à demeurer circonspect.

Gagnant ou cible d’une stratégie ?

En effet, des consommateurs rapportent régulièrement avoir reçu, dans les jours suivant leur passage à l’un de ces événements, un appel leur annonçant qu’ils remportaient un prix: week-end gratuit dans un lieu de villégiature, tours de piste au volant d’une voiture sport ou autres activités à sensation.

Occasion de vente

En réalité, au-delà de l’annonce de la bonne nouvelle, l’appel constitue une occasion de solliciter le gagnant afin de l’amener rapidement à conclure un contrat qu’il n’avait pas prévu. Au téléphone, le représentant parle rapidement, débite une grande quantité d’information et parvient à obtenir le consentement du consommateur, un consentement que plusieurs, s’étant fait prendre au jeu, cherchent ensuite à contester et à faire annuler le contrat qu’ils viennent de conclure.

Règles à connaître

Dans ces circonstances, au-delà des recours qu’il peut exercer en raison des représentations fausses ou trompeuses dont il estime avoir fait l’objet, le consommateur peut également vérifier, en consultant les dispositions de la Loi sur la protection du consommateur qui ont trait aux contrats conclus à distance, par téléphone dans le cas qui nous occupe, que le contrat qu’il vient de conclure respecte bien les règles. Dans le cas contraire, il pourrait fort bien s’appuyer sur d’éventuels manquements pour réclamer l’annulation pure et simple du contrat.

Gary Frost est directeur des services aux clientèles à l’Office de la protection du consommateur