Le président et chef de la direction de Nemaska Lithium, Guy Bourassa.

Autre vague de mises à pied chez Nemaska Lithium

SHAWINIGAN — La douloureuse période de restructuration se poursuit chez Nemaska Lithium. Lundi midi, la société a annoncé une deuxième vague de mises à pied en trois mois. Cette fois-ci, 29 employés sont remerciés.

Sur ce nombre, quinze personnes travaillaient à Shawinigan. Il ne reste donc plus que 11 employés de Nemaska Lithium sur le site de l’ancienne usine Laurentide. Rappelons qu’en octobre, la direction avait annoncé la mise à pied de 64 personnes, dont 22 à Shawinigan.

Sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies depuis le 23 décembre, Nemaska Lithium travaille toujours sur son plan de restructuration pour convaincre ses créanciers de poursuivre ses activités. En raison de ces circonstances, la direction n’a pas voulu accorder d’entrevue.

Par voie de communiqué, Guy Bourassa, président et chef de la direction, a toutefois fait état de sa «tristesse» à la suite de cette nouvelle perte d’expertise, tout en qualifiant cette décision d’«inévitable».

«Nous offrons aux employés qui nous quittent tout le soutien et l’accompagnement dont ils ont besoin pour la suite et nous espérons de tout cœur avoir le privilège de revoir la majorité d’entre eux lors de la relance éventuelle du projet», indique M. Bourassa.

Nemaska Lithium n’a pas voulu préciser la répartition des autres coupes, invoquant des raisons de sécurité en ce qui concerne la surveillance du chantier de la mine Whabouchi. Les quatorze autres mises à pied sont réparties entre cet endroit et le siège social de Québec, de même qu’à un bureau temporaire de Montréal.

Une trentaine d’employés demeurent en poste pour le moment dans l’ensemble du groupe.