Cette image que l’on a des voleurs de voitures fait partie du folklore. Aujourd’hui, ceux qui dérobent les véhicules ont des moyens technologiques beaucoup plus poussés, notamment en raison des clés électroniques présentes dans presque tous les véhicules.

Les voleurs de véhicules ont des techniques de plus en plus poussées

On retient souvent cette image du voleur de véhicule : un jeune en hoodie forçant la serrure avec une barre à clous et démarrant le véhicule avec un tournevis. Cette image que l’on a des voleurs de voitures fait partie du folklore.

Aujourd’hui, ceux qui dérobent les véhicules ont des moyens technologiques beaucoup plus poussés, notamment en raison des clés électroniques présentes dans presque tous les véhicules. Cette mise en garde provient d’Alain Levasseur, directeur des opérations chez Belron, une multinationale qui a acquis Lebeau Vitres d’autos, il y a une quinzaine d’années. 

«Même si depuis 10 à 15 ans, le nombre de vols de véhicules a diminué, on a constaté une augmentation en moyenne de 25 % durant les années 2016 et 2017, selon les données du Groupement des assureurs automobiles», dit-il.

La baisse du nombre de véhicules volés depuis le début des années 2000 serait attribuable à l’arrivée des clés électroniques dans les véhicules, selon les explications de M. Levasseur. «Les véhicules sont devenus plus difficiles à voler, mais en même temps, les réseaux organisés ont su s’adapter et ont développé en parallèle des technologies comme des cloneurs de clés ou des brouilleurs d’ondes. Les véhicules volés prennent la route du Moyen-Orient, des pays africains ou des Caraïbes. Il s’agit d’un marché lucratif, tellement qu’il y a eu de l’argent à investir pour développer et adapter de tels outils pour le vol de véhicules», poursuit-il, en ajoutant que les cloneurs de clés peuvent reproduire une clé originale à partir du trottoir devant la maison.

Pas impossible à protéger

Malgré tout cela, il existe aussi des technologies pouvant contrer le vol de véhicules, comme les systèmes de repérage.

Lebeau propose donc un système conçu et fabriqué par une firme montréalaise, TAG.

«Ce dispositif est indépendant du système électrique du véhicule. Même si on coupe les fils de la batterie, il fonctionnera toujours», affirme M. Levasseur.

«Il est relié à un réseau 3G et est composé de petits mouchards, disséminés partout dans des recoins du véhicule», ajoute-t-il en prenant le soin de ne pas dévoiler l’apparence ni le nombre ni leur taille réelle, à part que de dire «qu’ils ne sont pas plus gros qu’une carte de crédit», pour des raisons évidentes de sécurité.

M. Levasseur spécifie que les véhicules volés ayant un système TAG sont récupérés dans 98 % des cas. «Ils peuvent même être repérés dans un conteneur. Nous plaçons quand même un autocollant dans la vitre, afin de dissuader les voleurs.»

Il en coûte entre 250 et 350 $ pour installer le système de repérage TAG. «C’est installé en dedans d’une heure et on peut vous donner un rendez-vous dans les 24 à 48 heures suivant votre appel», explique M. Levasseur. «Installer un tel système peut vous donner une réduction de vos primes d’assurance variant entre 10 et 30 %. Le coût de l’installation est récupéré en dedans de deux ans.»

Selon M. Levasseur, TAG est bon à vie et est transférable, si le véhicule est vendu moyennant des frais de 50 $. «L’installation d’un système TAG dans votre véhicule ajoute aussi à la valeur de revente», conclut M. Levasseur.

+

Le top 10 des autos volées en 2017

  • Toyota 4Runner 2015-2016-2017
  • Jeep Grand Cherokee 2014
  • Acura MDX 2017 
  • Honda Pilot 2016-2017 
  • GMC Sierra 1500 2016-2017 
  • Infiniti QX80 2016 
  • Jeep Wrangler Unlimited 2016 
  • Chevrolet Silverado 2500 2008 
  • Toyota Venza 2009 
  • Mini Cooper Décapotable 2008