Une partie des membres de l’équipe du bureau d’information touristique accompagnée d’Annie Tremblay de la Seigneurie du Triton lors de la tournée de familiarisation : Lori Mercier, Laura Côté-Girard, Camille Froment-Bouchard et Félix Morissette. Absentes sur la photo : Béatrice Lebel et Marie-Lou Perras.

Augmentation du tourisme à La Tuque

La Tuque — Le département touristique de la Ville de La Tuque a dressé un portrait positif de la saison qui se termine, et ce, malgré des températures qui n’ont pas toujours été clémentes. Tourisme Haute-Mauricie a dévoilé les statistiques recueillies au cours des derniers mois qui démontrent que le nombre de visiteurs est à la hausse dans l’agglomération de La Tuque.

Du 1er mai au 22 octobre 2017, ce sont 19 223 visiteurs qui ont été rencontrés comparativement à 13 616 l’an dernier. La majorité des Québécois qui ont fait un arrêt à La Tuque proviennent des régions de la Mauricie, de Montréal, de la Montérégie, de Québec et du Centre-du-Québec. Le marché touristique européen représente 48 % de cette clientèle.

«Nous avons consacré beaucoup d’efforts à faire la promotion de la ville en Mauricie et dans plusieurs autres régions du Québec», a souligné la directrice de Tourisme Haute-Mauricie, Valerie Fortin.

«Nous avions cette année l’accueil hors les murs qui a été un grand succès. À elle seule, l’équipe mobile, qui a passé l’été sur le terrain pour rencontrer les visiteurs directement dans les campings, festivals, halte routière, attraits, centre-ville, municipalités de La Bostonnais et Lac-Édouard, a donné de l’information touristique à 1600 personnes », a-t-elle ajouté.

La présence du bureau d’information touristique à la gare au centre-ville s’est avérée aussi un succès. Il demeure ouvert du lundi au vendredi pour l’hiver, ce qui permet, entre autres, d’accueillir et d’offrir des services touristiques aux motoneigistes qui accèdent au centre-ville par le sentier de la rue Scott.

Le parc des Chutes-de-la-Petite-Rivière-Bostonnais a aussi reçu plus de visiteurs que l’an dernier, ce qui a contribué à ce bilan positif. La Ville note que cette hausse d’achalandage démontre l’efficacité des stratégies promotionnelles et touristiques mises en œuvre par l’équipe municipale au cours des cinq dernières années.

«Nous sommes très heureux, car l’industrie touristique est un moteur économique important pour notre région qui représente des milliers d’emplois», ajoute Mme Fortin.

Le site Web de Tourisme Haute-Mauricie connaît également une hausse d’achalandage avec plus de 27 000 visites pour les neuf premiers mois de l’année comparativement à 25 800 visites pour la même période en 2016. Tourisme Haute-Mauricie continue d’innover en offrant un nouveau service d’infolettres ciblées par type de visiteurs. 

«Nous allons continuer nos efforts, car l’industrie touristique est en constante évolution tout comme la technologie. Les visiteurs veulent obtenir rapidement les réponses à leurs questions. Il faut suivre la cadence, afin d’être en mesure de surpasser leurs attentes», a conclu Valérie Fortin.