Le Centre national de vérification et de recouvrement de Shawinigan prévoit embaucher au moins une centaine de personnes additionnelles d’ici avril 2019.

Au moins une centaine d’embauches à venir au Centre fiscal de Shawinigan

SHAWINIGAN — Le Centre national de vérification et de recouvrement de Shawinigan prévoit embaucher au moins une centaine de personnes additionnelles d’ici avril 2019.

Jeremy Ghio, attaché de presse au cabinet de la ministre du Revenu national, a apporté cette précision vendredi. Rappelons que plus tôt cette semaine, l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) avançait que quelque 200 emplois supplémentaires seraient créés cet automne et qu’en raison du manque d’espaces, un quart de travail de soir serait ajouté.

M. Ghio estime que cette centaine d’emplois représente un plancher et il ne nie pas qu’au bout de l’exercice, un nombre plus important de personnes soient recrutées.

«Nous sommes toujours en phase de planification des futures embauches pour divers secteurs de travail, notamment pour remplacer des employés partant à la retraite», fait-il remarquer.

Jusqu’ici, depuis la conversion du Centre de données fiscales en Centre national de vérification et de recouvrement en novembre 2016, le service a procédé à 300 embauches, dont 160 depuis le début de l’année en cours.

Actuellement, pas moins de 1406 personnes travaillent au centre de Shawinigan, soit 994 permanents et 412 occasionnels.

En vertu de la convention collective en vigueur, la création d’un quart de travail de soir requiert des discussions avec le syndicat, qui sont déjà entamées.

Cette semaine, l’AFPC s’est inquiétée du silence de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) au sujet des travaux de rénovation annoncés en avril 2017, qui tardent à être amorcés.

Le député de Saint-Maurice - Champlain, François-Philippe Champagne, a assuré que si même si les échéanciers bougeaient, le plan d’investissement serait respecté.

D’ailleurs, SPAC a donné un aperçu des travaux qui seront réalisés à court terme à Shawinigan, dans un courriel transmis en fin d’après-midi vendredi.

Ainsi, la réfection du stationnement, particulièrement problématique depuis l’arrivée massive de nouveaux employés, se déroulera en deux phases, à l’automne 2018 et au printemps 2019. SPAC prévoit l’aménagement des zones de stationnement non pavées pour l’agrandir. De l’éclairage sera également ajouté et la surface du stationnement existant sera réparée, puis entièrement repavée.

Quatre salles de toilettes seront complètement rénovées l’an prochain.

Par ailleurs, SPAC précise que des travaux de réfection de toiture ont été effectués au cours de l’été. D’ici la fin de l’année, le propriétaire de l’immeuble prévoit le remplacement ou la modernisation des composantes du système électrique, du système de climatisation et des équipements de la cafétéria. Le remplacement d’une porte et la mise aux normes de la sortie de la terrasse extérieure seront également réalisés d’ici la fin 2018.

«SPAC a également entrepris des études afin de déterminer l’ampleur des travaux qui seront requis à plus long terme», précise Pierre-Alain Bujold, responsable des relations avec les médias.