Le PDG d'Apple, Tim Cook, tient le tout nouvel iPhone 12 Pro lors d'un événement Apple à Apple Park à Cupertino, en Californie, le 13 octobre 2020. 
Le PDG d'Apple, Tim Cook, tient le tout nouvel iPhone 12 Pro lors d'un événement Apple à Apple Park à Cupertino, en Californie, le 13 octobre 2020. 

Apple dévoile un nouveau iPhone compatible avec les réseaux cellulaires 5G

Michael Liedtke
Associated Press
Tali Arbel
Associated Press
Apple a dévoilé mardi quatre nouveaux téléphones iPhone compatibles avec les nouveaux réseaux sans fil plus rapides de cinquième génération.

Les nouveaux appareils comprennent le iPhone 12, muni d’un écran de 6,1 pouces, semblable au iPhone 11, mais plus léger et plus fin, qui se vendra au prix d’environ 800 $ US (1129 $ CA) et l’iPhone 12 mini, avec un écran de 5,4 pouces, au prix de 700 $ US (979 $ CA).

Le iPhone 12 Pro, la version haut de gamme, muni de caméras plus puissantes, sera vendu à partir d’environ 1000 $ US (1399 $ CAN), et le iPhone 12 Pro Max, avec un écran de 6,7 pouces, coûtera au moins 1100 $ US (1549 $ CAN).

Dans une mesure qui pourrait ennuyer certains consommateurs, Apple n’inclura plus d’adaptateurs de charge avec ses nouveaux téléphones. La société a expliqué qu’elle voulait que ses boîtes soient plus petites et plus légères, ce qui rendra leur livraison plus respectueuse de l’environnement. Apple vend séparément des adaptateurs d’alimentation qui coûtent environ 20 $ US et 50 $ US, selon leur vitesse.

Apple possède l’une des clientèles les plus fidèles et les plus riches au monde, ce qui fait prédire à plusieurs analystes que la prochaine vague de téléphones se vendra bien. Le iPhone reste la pierre angulaire des activités d’Apple.

Apple a vanté des capacités des nouveaux réseaux 5G. Ceux-ci permettent des vitesses beaucoup plus rapides, ce qui accélère le téléchargement de films ou de jeux, par exemple.

Jusqu’à présent, aucune nouvelle application grand public populaire ne nécessite la 5G.

Mais trouver ces nouvelles vitesses reste un défi pour l’instant. Les opérateurs de réseaux de télécommunications n’en sont qu’au début du déploiement de leurs réseaux 5G, et les augmentations significatives de la vitesse sont encore rares dans une grande partie du monde, y compris aux États-Unis.

Au Canada, trois opérateurs nationaux et plusieurs opérateurs régionaux ont dépensé des milliards de dollars pour mettre à niveau leurs réseaux, et ils se livrent une course pour activer leur équipement 5G dans les grandes villes et certaines petites communautés.

Jusqu’à présent, aucune nouvelle application grand public populaire ne nécessite la 5G.

Les modèles de iPhone dévoilés mardi seront lancés à des moments différents. Les iPhone 12 et 12 Pro seront disponibles à partir du 23 octobre; le Mini et le Pro Max suivront le 13 novembre.

+

Apple réduit sa consommation de terres rares et son impact sur l’environnement

SAN FRANCISCO —  Apple, qui entend réduire à «zéro» son impact sur le climat d’ici 2030, a annoncé mardi que les nouveaux iPhone sont produits à partir de terres rares recyclées, une nouvelle qui a des implications environnementales, mais aussi géopolitiques.

«Pour la première fois, nous utilisons 100% de terres rares recyclées dans tous les aimants, y compris la nouvelle caméra», a déclaré Lisa Jackson, directrice des politiques du groupe californien en matière d’environnement.

Elle s’exprimait pendant la présentation de la nouvelle gamme de smartphones, quatre iPhone 12 avec la 5G.

Les terres rares regroupent 17 métaux très courants, mais rarement présents dans des gisements exploitables commercialement. Ils sont indispensables à la fabrication des écrans, aimants et autres composants de biens électroniques courants.

La majorité des réserves se trouve en Chine, et cette dépendance inquiète l’Union européenne et les États-Unis, surtout à l’heure de la guerre commerciale entre Washington et Pékin. Dans le passé, la Chine a déjà menacé de bloquer ses exportations de terres rares raffinées.

Apple a aussi annoncé que les écouteurs et chargeurs ne seront plus inclus avec les iPhone, puisque de nombreux clients les ont déjà.

Cette mesure doit «réduire les émissions CO2 et d’éviter d’utiliser des matériaux précieux», et aussi diminuer la quantité d’emballages.

Elle implique cependant pour les consommateurs de devoir dépenser plus pour s’équiper de nouveaux accessoires adaptés et souvent indispensables, vendus à part.

Le géant de l’électronique et des technologies a promis d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

«Cela veut dire que pour tous les appareils Apple vendus, l’approvisionnement en matériaux, la fabrication des composants, l’assemblage, le transport, l’utilisation par les consommateurs, le chargement des batteries, et même le recyclage seront à 100% neutres en termes d’émissions carbone», précise le communiqué du groupe.