Dans l'ordre, Warren Buffett (Berkshire Hathaway), Jeff Bezos (Amazon) et Jamie Dimon (JPMorgan Chase).

Amazon, Warren Buffett et JPMorgan se lancent dans les soins de santé

Le géant du commerce en ligne Amazon, le multimilliardaire Warren Buffet et la banque d'investissement JPMorgan se sont associés pour former une nouvelle entreprise qui s'occupera des coûts des soins de santé de leurs employés respectifs, ce qui pourrait bouleverser le secteur traditionnel de la santé.

Le grand patron d'Amazon, Jeff Bezos, a expliqué mardi que son entreprise, celle de M. Buffett et JPMorgan tenteraient d'offrir de meilleurs soins de santé à leurs centaines de milliers d'employés, et peut-être, éventuellement, au pays.

Peu de détails ont filtré et les personnes impliquées dans le projet ont indiqué que ce dernier n'en était encore qu'à ses premières étapes de planification.

«Les coûts exhorbitants de nos [soins de santé] agissent comme un ver solitaire affamé dans l'économie américaine», a observé M. Buffett, qui dirige Berkshire Hathaway, dans une déclaration. «Notre groupe ne s'attaque pas à ce problème avec des réponses. Mais nous n'acceptons pas non plus qu'il soit inévitable.»

La nouvelle entité sera indépendante et «libérée des initiatives et des contraintes liées à la réalisation de profits». Les entreprises ont précisé qu'elles se concentreraient initialement sur la mise en place d'une technologie qui permettra d'offrir des soins «simplifiés, de grande qualité et transparents».

Il n'était pas clair si l'objectif ultime était de croître au-delà d'Amazon, de Berkshire Hathaway et de JPMorgan. Cependant, le président et chef de la direction de JPMorgan, Jaimie Dimon, a affirmé que leur objectif était «de créer des solutions qui profiteront à tous les employés américains, à leurs familles, et, potentiellement, à tous les Américains.»