La Troupe vise à épauler les entreprises et commerçants de la région. Sur la photo: Andréanne Guilbert, directrice générale de la CCI3R, Caroline Beaudry, directrice des relations avec les communautés chez Cogeco, Jean Pellerin, président de la CCI3R et Johanne Hinse, vice-présidente à la programmation et aux relations avec les communautés chez Cogeco.
La Troupe vise à épauler les entreprises et commerçants de la région. Sur la photo: Andréanne Guilbert, directrice générale de la CCI3R, Caroline Beaudry, directrice des relations avec les communautés chez Cogeco, Jean Pellerin, président de la CCI3R et Johanne Hinse, vice-présidente à la programmation et aux relations avec les communautés chez Cogeco.

Alliance de CCI3R et Cogeco: un coup de pouce aux entreprises d’ici

TROIS-RIVIÈRES — La Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) en partenariat avec Cogeco a lancé le projet: la Troupe Cogeco visant à donner un coup de pouce aux entreprises et commerçants de la région.

Cette nouvelle initiative a pour mission de soutenir et d’aider gratuitement les entreprises ayant des besoins dus à la COVID-19, et ce, grâce aux éventuels bénévoles qui se porteront volontaires à offrir du temps à la communauté des affaires.

«La COVID-19 a eu un grand rôle à jouer dans le lancement de ce projet. On a entendu le besoin de répit des entreprises et des commerçants. C’est un petit coup de pouce pour qu’ils puissent souffler un peu et réorganiser leurs affaires», a mentionné la vice-présidente à la programmation et aux relations avec les communautés chez Cogeco, Johanne Hinse.

Un pour tous, tous pour un

Le projet met de l’avant différentes équipes de bénévoles qui se déplaceront afin de réaliser certaines tâches telles que du classement, du service à la clientèle, du ménage, des opérations courantes, de l’aide sur les réseaux sociaux, etc.

«Avant d’établir le besoin quant au nombre de bénévoles, il faut savoir combien d’entreprises seront intéressées. Par la suite, on pourra procéder au recrutement de ceux-ci qui passeront un petit questionnaire pour définir leurs aptitudes. Ainsi on pourra jumeler les manquements des entreprises aux talents des bénévoles», a-t-elle ajouté.

La CCI3R souhaite que ses membres trouvent l’énergie et la motivation nécessaires afin de continuer à œuvrer dans ce contexte difficile et de tenir leurs activités habituelles.

«La CCI3R est proche de ses membres et c’est lors de nos échanges avec eux que l’on a réalisé le besoin. On pense que beaucoup de commerces et d’entreprises vont bénéficier de cela, mais également les bénévoles. Tout le monde va grandir au travers de ce projet», toujours selon Johanne Hinse.

La Troupe Cogeco s’avère également une occasion de réseautage pouvant mener à des opportunités d’affaires.

«Le partenariat avec Cogeco va aider à la visibilité du projet. On est un gros employeur. Parmi nos travailleurs, on va sûrement trouver un petit groupe de bénévoles et de ce nombre, on a des talents assez diversifiés. On est un partenaire majeur de la Chambre, ça poursuit notre entente, on veut continuer à appuyer les gens», a-t-elle renchéri.

Le projet devrait voir le jour d’ici le début du mois de septembre puisque l’été sera dédié au recrutement.

«On vise premièrement les plus petites entreprises qui sont en manque de ressources. On veut les aider à notre façon. Je suis persuadée que le téléphone va sonner à la Chambre, dès demain», a conclu Mme Hinse.

Le président du conseil d’administration de la CCI3R et directeur de Service Signature Mauricie et de Valeurs mobilières Desjardins, Jean Pellerin, s’est dit confiant quant à la pêche aux bénévoles.

«Ce n’est pas toutes les entreprises qui ont ramené leurs employés, donc certains peuvent être disponibles pour offrir du temps. Je pense que la réputation de la générosité de notre population n’est plus à faire et je suis optimiste.

Il n’y a aucun critère d’admissibilité excepté le fait d’être membre de la Chambre.

«C’est évident qu’on souhaite un effet boule de neige et que les gens embarquent avec nous. Ce projet concorde avec nos valeurs et est en lien avec le rôle de la Chambre, soit soutenir les entrepreneurs.»