Le mois de décembre est propice à une hausse des achats effectués à crédit.

Alerte au surendettement pour Noël

TROIS-RIVIÈRES — Tout en annonçant que l’équipe de Belhumeur Syndics rejoint sa grande famille, la firme de syndics autorisés en insolvabilité Lemieux Nolet profite de la saison des Fêtes pour avertir les consommateurs du danger du surendettement.

Selon le syndic chez Lemieux Nolet, Gino Bouchard, le mois de décembre est propice à une hausse des achats effectués à crédit et ce, malgré le fait que le taux d’endettement des ménages soit très élevé. À ce propos, Statistique Canada révèle que le taux d’endettement est de 176 % par rapport au revenu disponible.

«C’est donc dire qu’après impôts, pour chaque dollar restant dans les poches des familles, les Canadiens ont plus de 1,76 $ de dettes», explique celui qui dit toujours travailler dans l’intérêt de ses clients.

Avec le temps des Fêtes, le spécialiste recommande également de prévoir une enveloppe budgétaire pour les achats à venir et surtout, dans quel cadre ceux-ci seront faits.

«Les occasions de dépenser sont nombreuses en cette période de l’année. Les gens doivent faire attention pour ne pas se laisser tenter par des économies alléchantes dépassant leur capacité de payer. Ils doivent être plus rationnels et laisser leurs émotions de côté. Les rabais incitent les gens à combler non pas nécessairement des besoins, mais des désirs», conseille M. Bouchard.

Et c’est facile, dit-il, d’avoir accès au crédit pour acheter ces items-là, en plus de toutes ces sollicitations qui arrivent par courriel ou via les réseaux sociaux. «Vient avec ça la surprise d’après les Fêtes où les relevés de cartes de crédit vont rentrer avec des soldes moins intéressants pour les débiteurs, les particuliers. C’est sûr que ça nous amène à avoir un petit boom de consultation après les Fêtes, fin janvier, début février, alors que les gens vont jongler avec les soldes de cartes de crédit», fait-il remarquer.

Par ailleurs, les opérations provinciales de Belhumeur Syndics seront dorénavant intégrées à celles de Lemieux Nolet. Jouissant d’une solide réputation et implantée en Mauricie depuis 2000, l’équipe de Belhumeur Syndics poursuivra ses activités et son développement sous la bannière de Lemieux Nolet, l’un des plus importants cabinets de services professionnels au Québec. Notamment, son service d’insolvabilité compte maintenant une vingtaine de points de services au Québec.

Concrètement, cette union permettra à Lemieux Nolet de raffermir sa présence en Mauricie et au Centre-du-Québec tout en aidant les consommateurs et entrepreneurs aux prises avec des problèmes financiers ou un surendettement.

«Ce mariage est bénéfique pour nos deux organisations puisqu’elles bénéficieront de la synergie des deux équipes», relate Michel Belhumeur, cofondateur de Belhumeur Syndics. «De plus, la transaction garantit la pérennité des opérations et des emplois en Mauricie, ce qui me rassure beaucoup tenant compte de la rareté de la relève dans notre secteur d’activités», renchérit-il.

De leur côté, Gino Bouchard et Samuel M. Gignac, tous deux syndics au bureau trifluvien de Lemieux Nolet, ont rejoint Michel Belhumeur et Claude Lacroix au 188, rue Radisson, à Trois-Rivières. L’équipe offrira plus de 90 ans d’expérience en insolvabilité.

En plus d’offrir des services en insolvabilité, le groupe Lemieux Nolet est avant tout un cabinet de comptables professionnels agréés qui œuvre dans le domaine depuis 1949 en offrant, entre autres, des services en certification, fiscalité, et évaluation d’entreprises. Solidement implanté dans la grande région de Québec, dans Chaudière-Appalaches et dans le comté de Portneuf, le cabinet est en forte croissance.

Grâce à l’intégration de l’équipe Belhumeur Syndics, Lemieux Nolet bénéficiera de la force de neuf syndics pouvant soutenir leur clientèle partout au Québec.