Affaires express

Cascades: les ventes grimpent, le bénéfice chute

Cascades a réalisé des ventes records pour la période de trois mois terminée le 30 juin, mais a vu son bénéfice net chuter dramatiquement comparativement à la même période de l'annéep récédente. Le bénéfice net de la papetière est ainsi passé de 256 millions $ à 27 millions, ou de 2,70 $ à 0,28 $ par action. Le bénéfice net ajusté montre toutefois une hausse. En éliminant les éléments non-récurrents, la société de Kingsey Falls a vu son bénéfice net augmenter de 24 à 29 millions $, soit 0,30 $ par action comparé aux 0,25 $ par action lors du deuxième trimestre de 2017. Cascades a obtenu ces résultats grâce à des ventes record de près de 1,179 milliard $ en avril, mai et juin 2018, par rapport à 1,13 milliard $ lors des mêmes mois de l'année précédente. Cela représente une progression de 4%. Selon un communiqué publié jeudi par Cascades, les conditions favorables du marché de carton-caisse et les améliorations d'efficacité opérationnelle supportent des perspectives positives pour le reste de l'année.

+++

Canadian Tire déçoit les analystes

Canadian Tire a affiché, jeudi, un bénéfice en baisse pour son deuxième trimestre, ainsi qu'une augmentation de ses revenus plus faible que celle attendue par les analystes. L'analyste Irene Nattel, de RBC Dominion valeurs mobilières, a attribué une partie de la faiblesse aux coûts associés au lancement du programme de fidélisation Récompenses Triangle et aux mauvaises conditions météorologiques du mois d'avril, qui ont affecté les ventes au détail. La société torontoise, qui exploite notamment les enseignes Canadian Tire, L'Équipeur, Sports Experts, a affiché un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 156 millions $, soit 2,38 $ par action. En comparaison, elle avait engrangé un profit net de 195,2 millions $, ou 2,81 $ par action, un an plus tôt. Son résultat net ajusté, qui exclut les éléments non récurrents, s'est chiffré à 170,6 millions $, soit 2,61 $ par action, contre celui de 195,2 millions $, ou 2,81 $, par action, de l'an dernier. Les analystes s'attendaient à un bénéfice net de 3,04 $ par action et à un profit ajusté de 3,06 $, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon. Les revenus ont été de 3,48 milliards $ pour le trimestre terminé le 30 juin, en hausse de 3,2% par rapport aux 3,37 milliards $ de la même période l'an dernier. Ce chiffre d'affaires était cependant, lui aussi, inférieur aux estimations des analystes, qui en visaient un de 3,56 milliards $. Le chef de la direction de Canadian Tire, Stephen Wetmore, a expliqué que le trimestre avait démarré lentement, mais qu'il avait repris de la vigueur en mai et en juin. «Bien que nos attentes quant à la croissance au cours du trimestre étaient beaucoup plus élevées, la croissance de nos ventes de détail d'un exercice à l'autre reflète la solidité de nos marques, même si toutes nos activités de détail ont subi l'incidence de l'un des mois d'avril les plus froids jamais enregistrés», a-t-il affirmé dans un communiqué.

+++

Une perte nette de 18,7 millions $ pour Canada Goose

Le fabricant de parkas d'hiver de luxe Canada Goose a affiché jeudi une perte nette de 18,7 millions $ au cours du premier trimestre, alors qu'il envisageait une expansion sur les marchés internationaux. La perte de 17 cents par action de la société torontoise était malgré tout inférieure aux attentes des analystes. Ces derniers visaient une perte par action de 21 cents, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters Eikon. Les dirigeants de Canada Goose ont attribué la perte à leurs dépenses, car ils embauchent du personnel pour deux magasins à Pékin et à Hong Kong, ainsi que pour un bureau régional à Shanghai, qui ouvriront leurs portes à l'automne. Lorsque ces nouveaux emplacements seront en activité, les dépenses de marketing devraient augmenter, mais elles devraient rester proportionnelles aux revenus, ont-ils précisé. Les revenus du plus récent trimestre ont atteint 44,7 millions $, en hausse par rapport aux 28,2 millions $ engrangés au cours du même trimestre l'année précédente. Les dirigeants affirment que les activités canadiennes de la société ont bénéficié de la consommation des touristes et de la vigueur dans certaines catégories de produits, y compris les tricots.