Le développement futur de l’aéroport de Trois-Rivières fait l’objet d’études ces jours-ci.
Le développement futur de l’aéroport de Trois-Rivières fait l’objet d’études ces jours-ci.

Aéroport de Trois-Rivières: une étude relancée auprès des entreprises

TROIS-RIVIÈRES — L’entreprise Explorer Solutions, mandatée par Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières, souhaite donner un second souffle à une étude menée auprès des entreprises trifluviennes afin de connaître leurs besoins en terme de transport aérien. L’étude, qui a pour objectif de mieux planifier les futurs opérations de l’aéroport de Trois-Rivières, avait été mise sur pause au cours des derniers mois en raison de la pandémie de coronavirus.

L’exercice, on se souvient, se déroulait en deux phases. La première s’adressait d’abord à la population afin de connaître leurs habitudes de voyages et de transport aérien. L’étude, qui se complétait en ligne sur une base volontaire, a permis de recueillir les commentaires de plus de 2300 citoyens, ce qui réjouit Jean Côté, directeur général adjoint d’IDE Trois-Rivières. «C’est un excellent taux de participation», indique-t-il, faisant savoir que les résultats complets ne sont pas encore connus et seront dévoilés dans un rapport à être remis à IDE Trois-Rivières prochainement.

Par ailleurs, la firme avait été mandatée afin de connaître les besoins des entreprises. L’étude, qui a débuté au mois de mars, a cependant été rapidement arrêtée en raison de la pandémie. Certaines entreprises avaient eu le temps de répondre au sondage, mais une grande majorité n’ont pas eu la possibilité de le faire.

Explorer Solutions a récemment relancé l’étude et sollicité de nouveau les entreprises trifluviennes afin de connaître leurs besoins en matière de transport aérien. Et même si la réalité a passablement changé depuis le début de la pandémie, les entreprises sont invitées à évaluer les besoins qu’ils pourraient avoir dans une situation d’affaires «normale», afin que les activités futures de l’aéroport reflètent les besoins réels des entrepreneurs de la région.

L’étude se poursuit jusqu’au 26 juin, date limite à laquelle les entrepreneurs pourront répondre au sondage qui leur a été envoyé par courriel. Cette étude viendra par ailleurs s’ajouter aux travaux du Plan directeur de l’aéroport, qui permettra de prévoir le plan d’entretien pour les dix prochaines années.