Les participants devront convaincre un jury que leur entreprise sera viable.

54 heures pour créer une entreprise

TROIS-RIVIÈRES — Seulement 54 heures pour créer une entreprise. Et il faudra aussi convaincre un jury que cette dernière sera viable.

Voilà le défi qu’auront à relever les participants au sixième Startup Week-end de Trois-Rivières qui se déroulera du 28 février au 1er mars prochains à l’UQTR.

Ces 54 heures s’annoncent intenses. Les participants devront présenter des idées, former des équipes et travailler sur un lancement d’entreprise. Puis, ils devront soumettre le fruit de leurs cogitations à un groupe d’entrepreneurs et d’experts dans le domaine.

Les inscriptions sont présentement en cours sur la page Facebook de l’événement et sur le site www.uqtr.ca/cei. L’activité est ouverte à tous, étudiants, entrepreneurs et professionnels. Une centaine de participants sont attendus.

Le jury sera composé de Mario de Tilly d’IDE Trois-Rivières, Mathieu Lahaye de l’École des entrepreneurs du Québec, Guillaume Parenteau de la Distillerie Wabasso et Emmanuelle Gagné de Desjardins Entreprises.

«Le plus grand potentiel de startups se trouve à l’université. Les jeunes sont allumés et ils détiennent le dynamisme et l’expertise nécessaires au démarrage d’une startup», estime Mario de Tilly, directeur général d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières.

IDE Trois-Rivières est d’ailleurs partenaire de cet événement avec le nouveau district entrepreneurial innovant Open Trois-Rivières.

«Nous souhaitons que ces jeunes étudiants tombent en amour avec Trois-Rivières et y installent leur entreprise par la suite», indique M. de Tilly.

Au cours de cette activité, les étudiants du projet Ma bière de session, mené en collaboration avec la microbrasserie Le Temps d’une pinte, la Fondation de l’UQTR et le Carrefour d’entrepreneuriat innovation Desjardins de l’UQTR, procéderont au lancement d’une bière dont les profits serviront à générer des bourses pour soutenir les projets d’étudiants entrepreneurs.