475 000 $ pour le virage numérique des entreprises

TROIS-RIVIÈRES — Si les ordinateurs, Internet et autres téléphones intelligents se sont installés dans nos vies au point où en oublie quel était notre quotidien avant l’apport de ces outils, nombre d’entreprises en sont encore à négocier le «virage» numérique. Tourisme Mauricie en avait pris acte dans sa planification stratégique 2017-2022. On y disait notamment vouloir «supporter les projets dans lesquels l’utilisation des technologies numériques est démontrée».

De ce fait, un appel de dossier vient d’être lancé par Tourisme Mauricie pour aider les entreprises à accroître leurs compétences numériques et accélérer les transformations visant à inscrire l’offre touristique régionale dans l’univers 2.0.

C’est ainsi que 475 000 $, provenant de l’Entente de développement numérique des entreprises touristiques du Gouvernement du Québec seront dédiés à l’accompagnement d’entreprises de la région désirant ajuster leur offre au goût du jour.

L’enveloppe du gouvernement du Québec, totalisant 10 millions de dollars, vise précisément à «accélérer le développement des compétences des entreprises touristiques, à stimuler la transformation numérique de ces entreprises et à créer des contenus innovants», fait-on valoir chez Tourisme Québec.

Les clientèles visées regroupent les PME établies comme destinations touristiques ou issues du secteur de l’hébergement touristique, de même que les communautés ou nations autochtones reconnues par l’Assemblée nationale.

Les projets d’accompagnement préalable et les projets de mise en œuvre sont éligibles et peuvent être financés à hauteur de 50 % des frais admissibles.

Chez Tourisme Mauricie, on espère «que les entreprises de chez nous vont profiter au maximum des possibilités qu’offre ce fonds», mais on concède qu’il est difficile d’évaluer dans quelles mesures celles-ci répondront. On estime par ailleurs que compte tenu des courts délais – le fonds n’est ouvert que jusqu’en 2020 – il pourrait être difficile pour certains de présenter un projet qui n’est pas déjà en élaboration. Tout en saluant l’initiative et les sommes annoncées, on dit ainsi souhaiter qu’il y ait une phase 2 et une phase 3 qui pourraient permettre d’aller encore plus loin.

La première des quatre dates de dépôt est fixée au 15 mars prochain.