Mélanie Joly
Mélanie Joly

2,8 M$ de plus pour les SADC et CAE de la région

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Trois-Rivières - Les SADC et les CAE des régions Mauricie et Centre-du-Québec viennent d’obtenir du gouvernement fédéral une enveloppe additionnelle de 2,8 millions de dollars pour aider les petites entreprises.

L’annonce a été faite virtuellement jeudi par la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, et le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Les SADC et les CAE des régions Mauricie et Centre-du-Québec ont profité de l’occasion pour dévoiler le bilan de la première phase du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR)-Programme de développement des communautés (PDC).

Mis en place par le gouvernement du Canada en collaboration avec le Réseau des SADC et CAE, le FARR-PDC a permis d’aider les petites entreprises en région, touchées par la COVID-19, qui n’étaient pas admissibles aux autres programmes du gouvernement.

Pour les régions Mauricie et Centre-du-Québec, du 1er juin au 31 août, 8 022 352 $ ont été versés rapidement à 365 entreprises et neuf projets collectifs.

Or, avec la situation actuelle qui évolue rapidement et devant cette livraison efficace du FARR par les SADC, la ministre responsable de Développement économique Canada (DEC), Mélanie Joly, a annoncé des investissements supplémentaires du gouvernement du Canada de 2,8 M$ aux SADC et aux CAE de ces régions.

François-Philippe Champagne

Plus précisément, les SADC MRC de Maskinongé, Shawinigan, Vallée-de-la-Batiscan, Nicolet-Bécancour et Arthabaska-Érable et les CAE Laprade Trois-Rivières et Drummondville pourront compter chacun sur 352 039 $ de DEC pour les régions du Québec. Le soutien financier additionnel accordé dans le cadre du FARR 2.0 viendra en aide plus précisément aux entreprises les plus touchées par la crise actuelle.

«Grâce à cette aide financière, les SADC et les CAE pourront maintenir leur soutien aux entrepreneurs et aux commerçants de leur région. Ceux-ci créent et maintiennent des emplois de qualité et le gouvernement s’engage à les accompagner. Nous avons été là durant la première vague de la pandémie avec des mesures concrètes et nous serons là pour les aider au fur et à mesure que la situation sanitaire évolue», a déclaré la ministre Joly.

«Avec ce nouvel investissement, nous aidons les petites entreprises de la Mauricie et du Centre-du-Québec à s’outiller pour qu’elles puissent rebondir après la crise économique et devenir encore plus compétitives. Cette annonce est une preuve de notre proactivité en matière de maintien et de création de bons emplois. Je travaillerai toujours en étroite collaboration avec ces entreprises pour le développement de la Mauricie et du Centre-du-Québec», renchérit le ministre Champagne.

Pour sa part, Jean Gagné, administrateur à la SADC Arthabaska-Érable, a raconté comment «nos professionnels et administrateurs bénévoles ont travaillé avec agilité pour aider rapidement les entrepreneurs et nos collectivités à faire face aux conséquences de la COVID-19».

«En cette période de crise qui nous impacte, nous avons dû réagir très rapidement puisque notre clientèle, avant COVID, était majoritairement liée au domaine de la construction. Le contexte actuel nous a contraints à devancer des projets beaucoup plus rapidement que ce que nous avions planifié», a témoigné Sylvain Hubert, propriétaire de l’entreprise Jenik Modulaire de Trois-Rivières.

«Sans l’aide du FARR octroyé par le CAE Laprade-Trois-Rivières, la création et la mise en place de notre nouvelle ligne de mini-maisons n’aurait pas vu le jour avant plusieurs années. Nous sommes donc très reconnaissants pour cette aide technique offerte qui nous permettra d’assurer le développement de Jenik Modulaire en cette période d’incertitude», a-t-il ajouté.

Pour plus d’information, les entrepreneurs sont invités à contacter leur SADC ou CAE. Ces investissements régionaux font suite à l’annonce effectuée le 2 octobre dernier par Mélanie Joly de l’ajout de 600 M$ pour l’ensemble du Canada, dont 23,3 M$ pour les SADC et les CAE du Québec.