Le ministre Laurent Lessard

1,9 M$ pour sept projets

Nicolet — En soutien à la Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022, le gouvernement du Québec a annoncé mercredi une aide financière de plus de 1,9 million de dollars pour la réalisation de sept projets soumis dans le cadre du nouveau Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR).

C’est le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, Laurent Lessard, qui a dévoilé la liste des projets sélectionnés. Pour l’occasion, il était accompagné de la présidente de la Table des MRC du Centre-du-Québec, préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska et mairesse de Nicolet, Mme Geneviève Dubois.

Ces projets répondent aux six priorités établies pour la région du Centre-du-Québec, lesquelles se trouvent également au cœur de la nouvelle stratégie, à savoir: faire de nos collectivités des communautés entrepreneuriales, attirer des travailleurs pour assurer la croissance et l’avenir de la région, prendre le virage technologique et compléter les infrastructures de télécommunication, valoriser le milieu agricole, assurer des services de proximité et développer la notoriété de la région.

«Ces projets sont le fruit d’une démarche de codéveloppement entreprise l’an dernier par les élus de la Table des MRC et associant les partenaires du Centre-du-Québec. Nous sommes particulièrement fiers du caractère structurant de ces initiatives. Elles sont le prélude d’interventions qui permettront à notre région de se démarquer», a commenté Geneviève Dubois.

Parmi les projets, la MRC de Drummond aura le mandat d’élaborer une image de marque pour la région centricoise ainsi qu’une stratégie de promotion. Cette campagne de notoriété bénéficiera d’une enveloppe de 755 230 $.

Pour une somme du même ordre, soit 739 212 $, la MRC de Nicolet-Yamaska travaillera à la mise en place des services d’Arterre Centre-du-Québec. La banque de terres qui sera créée permettra de jumeler des aspirants-agriculteurs avec des propriétaires fonciers.

Outre la régionalisation des services de remplacement de travailleurs agricoles (242 400 $) qui sera assumée par une coopérative, notons l’analyse de la couverture cellulaire au Centre-du-Québec (57 320 $) et les études d’opportunités pour amener les entreprises de la région à investir dans le domaine du commerce en ligne (17 320 $) par la MRC de Bécancour.

Si la MRC d’Arthabaska se chargera d’une analyse des services de proximité, à raison de 49 600 $, la Table des MRC du Centre-du-Québec se dotera de ressources ponctuelles pour le soutien au processus de codéveloppement (55 980 $).

Tout en accueillant avec satisfaction ces annonces, le député de Nicolet-Bécancour rappelle que «ce gouvernement a lui-même mis fin à la concertation régionale en abolissant les CRÉ dès son arrivée au pouvoir». «C’est quand même ironique après tout ce qu’ils ont fait qu’ils décident maintenant que la coopération, c’est important. C’est comme s’ils avaient décidé de recréer à la veille des élections l’esprit de collaboration et de coopération qu’ils ont eux-mêmes largement contribué à faire disparaître», a-t-il dénoncé.

Finalement, ce dernier trouve déplorable qu’on lui ait transmis l’invitation à cette conférence de presse dans des délais aussi courts. L’invitation fut envoyée vers 21 h mardi soir pour une conférence de presse qui avait lieu à Victoriaville à 11 h mercredi matin. «Parlant de coopération, le ministre manque totalement de classe et d’esprit de collaboration en invitant un député à une heure aussi tardive afin de s’assurer qu’il ne soit pas présent. J’appelle ça faire de la petite politique avec des enjeux qui concernent pourtant toute la population de la région», conclut M. Martel.