Un autre important projet de condos sur les rives du Saint-Maurice prend de l’ampleur, dans le secteur Grand-Mère. Les promoteurs Steve Desjardins, Stéphane Ayotte et Sylvain Morand célèbrent leur réussite en compagnie du maire de Shawinigan, Michel Angers.

15 millions $ en condos devant la future marina à Shawinigan

Shawinigan — Il semble que le marché du condominium ne s’essouffle pas à Shawinigan. De nombreux projets germent çà et là, particulièrement dans le voisinage de la rivière Saint-Maurice. Vendredi après-midi, des promoteurs ont présenté la deuxième phase d’un projet estimé à 15 millions de dollars, sur la rive est du pont de Grand-Mère.

Stéphane Ayotte, président du Groupe Élévation, avec ses associés Sylvain Morand et Steve Desjardins, ont déjà réalisé la première phase de leur concept, qui prévoit la vente de condos sans finition. L’Impasse des eaux est composée de neuf unités et elles ont toutes été vendues. La deuxième phase, le Condo du Débarcadère, comptera 18 unités et près de la moitié ont trouvé preneur. 

«Les coquilles vides permettent aux propriétaires de créer l’intérieur de leur condo à leur image», explique M. Ayotte. «Par contre, nous les guidons dans les procédures de construction pour nous assurer que tout soit conforme.» 

Pour cette deuxième phase, le prix par unité varie entre 150 000 $ et 350 000 $, mais il faut évidemment ajouter des dizaines de milliers de dollars, selon le budget de chacun, pour aménager l’intérieur.

«C’est assez unique», fait remarquer M. Ayotte. «Les gens qui investissent 300 000 $ ou 400 000 $ dans un condo aiment décider la finition, par exemple sur le nombre de chambres, la grandeur du salon, les aires ouvertes, etc.»

Si tout se déroule comme prévu, la troisième phase, les Condos du vieux pont, débutera au printemps. Cette fois, le trio prévoit construire 24 unités complètement aménagées, qui joueront aussi dans une gamme de prix variant entre 150 000 $ et 350 000 $. M. Ayotte considère que le projet de marina, sur les terrains de l’ancienne papeterie Laurentide situés sur l’autre rive, a constitué un élément déterminant dans la décision d’enchaîner avec cette troisième phase. Le président estime que cet aménagement attirera les visiteurs, qui pourront ainsi constater l’offre de condos disponibles tout près.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, ne peut évidemment que saluer l’audace de ces promoteurs. Rappelons qu’à la fin octobre, il participait à l’annonce d’un autre projet fort ambitieux, le Récif sur Saint-Maurice qui prévoit, un peu plus au nord, la construction de trois tours totalisant 72 unités.

«Il y a de la place, à Shawinigan, pour des condos comme ceux-là», estime M. Angers. «Nous avons l’une des plus belles rivières du Québec. Ne vous inquiétez pas non plus pour le balisage, on va s’organiser pour que les bateaux soient capables de monter. Si ce n’est pas jusqu’à La Tuque, ils pourront quand même faire un bon bout de chemin. Les promoteurs immobiliers le savent, l’attrait de l’eau, c’est précieux.»

«Nous avons pris du retard dans le développement du condo, à Shawinigan», ajoute-t-il. «Des projets haut de gamme sont apparus et ça fonctionne. Ces condos seraient deux fois plus cher à Magog, Mont-Tremblant... On prend un marché très intéressant.»

Crédit de taxes

Les promoteurs peuvent également offrir un crédit de taxes de 75 % aux acheteurs pour les trois premières années, en plus d’une quatrième à 50 %. Ils profitent ainsi d’un programme de revitalisation offert par la Ville de Shawinigan depuis 2015.

«C’est une mesure pour réduire le nombre de terrains vacants, augmenter la densification, améliorer le parc immobilier urbain dans les quartiers les plus anciens et consolider les secteurs existants», explique François St-Onge, directeur des communications. 

«Comme ce projet se trouve dans un secteur où il y avait un terrain vacant et qu’il concerne la construction d’un projet principal d’habitation de deux unités et plus, il se qualifiait. En plus, on améliore la densification plutôt que faire de l’étalement urbain.»

«C’est un avantage énorme», reconnaît M. Ayotte, à propos de ce programme. Les promoteurs offrent également un garage intérieur, les planchers chauffants, les gicleurs, l’ascenseur et des quais privés.