Justice et faits divers

Introduction par effraction à Bécancour: les deux suspectes comparaissent

TROIS-RIVIÈRES — Les deux jeunes femmes qui seraient impliquées dans une introduction par effraction commise à Bécancour dans le secteur Sainte-Gertrude ont comparu, vendredi, au palais de justice de Trois-Rivières.

Il s’agit de Maya Maher Hathaway, 19 ans et de Rosalie Martel Héon, 20 ans, tous deux domiciliées sur la rue Saint-Maurice à Trois-Rivières. Ces deux femmes sans histoire et sans antécédent judiciaire, se seraient rendues le 21 février dans une résidence unifamiliale du boulevard du parc Industriel à Sainte-Gertrude. Elles auraient notamment eu en leur possession des outils de cambriolage.

Actualités

8000 $ pour la Fondation La Canopée

TROIS-RIVIÈRES — La troisième édition de la compétition «macaroni au fromage et saucisses» a permis à la Fondation La Canopée de recueillir 8000 $, vendredi soir. Ce montant permettra de financer les activités de la fondation, qui soutient les projets favorisant le mieux-être des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.

Réunies au Centre communautaire des Ormeaux, 180 personnes ont dégusté ce plat classique revisité par différents restaurateurs de la région. Quatre recettes, dont une végane, et six variétés de saucisses étaient proposées aux convives.

Actualités

Un quatrième candidat à la mairie de Trois-Rivières?

TROIS-RIVIÈRES — Un quatrième candidat pourrait se lancer dans la course à la mairie de Trois-Rivières dans les prochaines semaines. Pierre-Benoit Fortin a annoncé, vendredi, qu’il pense tenter le coup à nouveau, comme il l’avait fait en 2013.

«Je songe à me présenter, confirme-t-il. Mais il faut que je regarde ce que ça implique avant, notamment l’aspect du financement.» M. Fortin affirme qu’il prendra sa décision dans les deux prochaines semaines.

Actualités

Des enveloppes pour des organismes communautaires

SHAWINIGAN — Le travail de 19 organismes communautaires de Shawinigan et des environs a été souligné par le versement d’aides financières variant entre 250 $ et 1000 $, vendredi matin, au bureau de la députée de Laviolette - Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif.

Ces montants proviennent du programme de soutien à l’action bénévole, qui peut faire partie du budget discrétionnaire dont chaque élu de l’Assemblée nationale bénéficie. Mme Tardif tenait à profiter de cette remise pour attirer les projecteurs sur le travail accompli par ces organismes.