Le Nouvelliste
Ils étaient une trentaine de manifestants à être venus signifier leur appui à Normand Trahan, propriétaire du Zoo de Saint-Édouard, dimanche matin.
Ils étaient une trentaine de manifestants à être venus signifier leur appui à Normand Trahan, propriétaire du Zoo de Saint-Édouard, dimanche matin.

Zoo de Saint-Édouard: une poignée de manifestants en appui à Normand Trahan

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
SAINT-ÉDOUARD-DE-MASKINONGÉ — Est-ce le signe d’un essoufflement du mouvement de solidarité envers Normand Trahan, propriétaire du Zoo de Saint-Édouard? Est-ce le poids des différents rapports de vétérinaires, alors que l’on dévoilait le contenu des mandats de perquisition faisant état de bêtes négligées et de visiteurs attaqués, quelques jours plus tôt? Toujours est-il qu’ils n’étaient qu’une poignée de manifestants — une trentaine tout au plus — à avoir répondu à l’appel lancé sur les médias sociaux et à être venu signifier leur appui à M. Trahan, dimanche matin.