La propriétaire de Zoo Académie, Jacinthe Bouchard, sur les fondations du bâtiment qu'elle souhaite construire.

Zoo Académie en eaux troubles

Les inondations du printemps dernier avaient durement affecté le Zoo Académie de Nicolet. Trois bâtiments du centre de formation en comportements animaliers avaient dû être démolis. Souhaitant reconstruire une grange dans un secteur qui n'avait pas été touché par la montée des eaux, la propriétaire des lieux affirme que le service d'urbanisme de la municipalité lui met des bâtons dans les roues.
«On ne peut reconstruire les bâtiments où ils étaient, car c'est une zone inondable. C'est beau. Alors on veut reconstruire où est l'actuel stationnement, qui lui n'a pas été touché par les inondations. On commence alors les travaux pour l'abri pour le foin, mais il y a un mois, la Ville arrête les travaux nous disant qu'on doit faire faire les cartes topographiques des zones inondables de notre terrain», affirme le propriétaire de Zoo Académie, Jacinthe Bouchard. 
La fondatrice de l'entreprise a alors mandaté un arpenteur-géomètre pour réaliser les documents nécessaires. «Quelques semaines plus tard, nous avons tous les documents de l'arpenteur-géomètre et là, l'urbaniste de la Ville nous dit que ça prendrait aussi l'analyse du terrain par un ingénieur. Il nous harcèle au point que la santé de mes animaux est en danger», dénonce Jacinthe Bouchard.
Cette grange que veut construire Jacinthe Bouchard servirait notamment à entreposer le foin indispensable dans l'alimentation des chevaux. Sans ce bâtiment, elle doit entreposer quelques balles de foin à la fois sous une bâche. Cette solution n'est pas du tout souhaitable à long terme, surtout en hiver. «J'ai besoin d'avoir un abri de ferme pour mettre du foin. Je ne construis pas un bloc d'appartements. La Ville voulait tant nous aider après les inondations, mais le service d'urbanisme nous met maintenant des bâtons dans les roues», ajoute M. Bouchard. «Je n'en peux plus. C'est la Ville qui m'avait dit que je pouvais construire ce bâtiment dans le stationnement.»
La propriétaire de Zoo Académie affirme de plus qu'elle a accepté de déplacer le bâtiment de «15 pieds» pour se conformer aux demandes de la municipalité. «Je mets 100 000 $ dans ce bâtiment, mais ça ne marche pas parce qu'il y aurait un petit coin qui est zoné 20-100 ans pour les inondations», soutient Mme Bouchard. «Mais maintenant, on me dit que c'est correct d'enlever 15 pieds, mais que ça prendrait des tests de sol. [...] Je ne sais pas pourquoi, mais on dirait qu'ils s'acharnent pour que je reconstruise une bâtisse pour mettre du foin.»
Inquiète par les conséquences sur la santé de ses animaux, Jacinthe Bouchard a téléphoné au Service canadien de la faune et à la Société des établissements de plein air du Québec pour obtenir de l'aide. «Si je ne peux prendre soin adéquatement de mes animaux, je vais perdre mon permis de zoo», ajoute-t-elle. 
La mairesse de Nicolet est bien au fait de l'exaspération de la propriétaire de Zoo Académie. Geneviève Dubois explique toutefois que le terrain de Zoo Académie est situé en zone inondable. «Le problème c'est qu'on ne peut pas reconstruire les bâtiments détruits à l'endroit où ils étaient. Jacinthe Bouchard a donc dû démolir des bâtiments dans la zone d'inondation 0-20 ans. Ça rend le dossier complexe», affirme la mairesse. «Mais la base dans toutes les municipalités lorsqu'on fait des travaux, c'est de demander un permis. Et ça n'a pas été fait.» 
Cela dit, la mairesse affirme comprendre l'état d'urgence de Zoo Académie. «On a plusieurs demandes et je suis consciente de l'urgence de Mme Bouchard, car elle a des animaux», note Mme Dubois. «Mais il faut aussi s'assurer que ce que l'on reconstruit ne sera pas à détruire dans les prochaines années. [...] Je comprends qu'elle vit ça comme du harcèlement, mais en même temps on essaie de l'accompagner et de l'aider. Il y a tout un aspect émotif à cette situation. Zoo Académie est le gagne-pain de Mme Bouchard et depuis les inondations, le centre est fermé au grand public et tourne au ralenti. Je comprends l'inquiétude qu'elle a pour ses animaux. C'est pour ça que je l'ai rencontré. Mais on ne peut pas faire fi des règlements et de ce qu'elle doit fournir pour construire.»
En terminant, la mairesse de Nicolet indique que des professionnels de la Ville iront rencontrer la propriétaire de Zoo Académie très bientôt afin de l'aider à se conformer aux règlements. La mairesse de Nicolet est d'avis que dans des circonstances exceptionnelles comme les inondations du printemps dernier, les municipalités doivent accompagner les sinistrés lors des étapes de reconstruction.