Le secteur de Port-Saint-François à Nicolet a été exclu de la nouvelle version de la ZIS.

Zone d'intervention spéciale: plusieurs secteurs maintenant exclus

Trois-Rivières — Québec a publié lundi une nouvelle version de la Zone d’intervention spéciale (ZIS). Plusieurs secteurs de la région se voient maintenant exclus de ces zones inondables.

La nouvelle version de cette carte, publiée en fin d’après-midi lundi sur le site Web du ministère de l’Environnement et Lutte contre les changements climatiques, comporte plusieurs changements par rapport à sa version précédente. Ces modifications font suite aux demandes de révision déposées ces dernières semaines dans les municipalités concernées.

En Mauricie, plusieurs territoires de Maskinongé, Yamachiche, Louiseville et Trois-Rivières ont été retirés de la ZIS. Du côté du Centre-du-Québec, les zones inondables de Bécancour et de Nicolet ont aussi été modifiées. Sur la nouvelle carte de la ZIS, qui peut être consultée au www.cehq.gouv.qc.ca/zones-inond/zone-intervention-speciale.htm, les territoires retirés ont été hachurés en jaune.

Parmi les propriétés qui ne se trouvent plus incluses dans la nouvelle mouture de la ZIS, il y a l’Auberge du Lac Saint-Pierre. La direction de cet établissement avait dénoncé cette situation dans les médias, car l’auberge surplombe le lac de plusieurs dizaines de mètres.

Du côté de Nicolet, le secteur de Port-Saint-François a été exclu de la ZIS. La mairesse de la municipalité, Geneviève Dubois, accueille favorablement cette décision. Rappelons que Nicolet avait déposé 308 demandes d’exclusion.

«Rapidement, je peux dire que l’ensemble des demandes d’exclusions conformes a été retiré de la ZIS pour la Ville de Nicolet notamment dans le secteur du Port-Saint-François. Je me réjouis que le gouvernement du Québec ait tenu compte des particularités du territoire nicolétain. Nous demandons à nos citoyens de bien prendre connaissance de la nouvelle carte publiée aujourd’hui (lundi) et nous nous assurerons qu’aucune exclusion conforme demandée ne nous échappe», soutient la mairesse.

À Louiseville, plusieurs secteurs ont été retirés de la nouvelle version de la ZIS, notamment des terrains situés près des commerces de la sortie 174 de l’autoroute 40. Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, se dit heureux que ces terrains aient été exclus. En tout à Louiseville, 85 demandes d’exclusion ont été formulées à Québec et il semble, selon la Municipalité, que la grande majorité ait été acceptée.

«Un promoteur souhaite réaliser un projet sur un des terrains de ce secteur commercial. Alors là, c’est sorti de la zone», précise Yvon Deshaies. «Nos deux bassins d’eau usée ont aussi été exclus de la ZIS.»

À Trois-Rivières, seules les demandes de révision du secteur Pointe-du-Lac ont été considérées pour cette nouvelle carte. Les révisions concernant les secteurs Trois-Rivières-Ouest, Trois-Rivières, Cap-de-la-Madeleine et Sainte-Marthe seront incluses dans la prochaine version de la carte de la ZIS. La Ville a tenu une rencontre d’information concernant les secteurs touchés par le ZIS et de nombreuses demandes d’exclusion ont été formulées par les citoyens, ce qui explique que le ministère n’a pas pu mettre à jour la totalité du territoire de Trois-Rivières. Après tout, 996 demandes de révision ont été formulées dans cette ville sur les quelque 1500 résidences touchées.

«Nous savions que ces secteurs ne seraient pas modifiés pour la nouvelle version de la ZIS», précise le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche. «Nous sommes toutefois contents que les modifications aient déjà été apportées dans le secteur Pointe-du-Lac.»

Les municipalités de la région concernées par la ZIS ont réagi lundi à la lumière des informations dont elles disposaient. En effet, la nouvelle carte de Québec a été publiée en fin d’après-midi, quelques instants avant la fermeture des bureaux municipaux. Toutes les administrations municipales avec qui Le Nouvelliste s’est entretenu affirmaient devoir étudier davantage les nouveaux tracés.

Cette nouvelle version de la ZIS n’est toutefois pas définitive. Le porte-parole du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, Pierre-Luc Lévesque, mentionne qu’une nouvelle version plus complète de la carte sera dévoilée dans les prochaines semaines.

Le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, se dit très satisfait des modifications apportées à la ZIS par le ministère. Il souhaitait que ces modifications surviennent rapidement. «C’est ce que j’avais demandé au ministère quand j’ai fourni toutes les données de toutes les municipalités pour qu’elles soient dans le prochain arrêté ministériel. C’est ce qui s’est passé, je suis très content», affirme Donald Martel.

«Le ministère s’est servi évidemment des requêtes des municipalités, ils ont eu accès à des données topographiques très précises qu’ils ont pu appliquer avec les niveaux d’eau. En bonne partie, ça correspond ou ça valide les requêtes des municipalités.»

Cette nouvelle version devrait être bien reçue par la population, croit le député caquiste. «Je pense que le plus gros est fait, je pense que les gens vont être satisfaits, c’est possible qu’il reste encore des anomalies, on a encore deux semaines pour finir tout le travail. Donc, j’invite les municipalités qui constatent des discordances entre ce qu’ils ont demandé et le résultat de me les soumettre assez rapidement. J’ai eu l’assurance que le ministère travaillerait de façon très rapide avec moi sur ces dossiers-là», conclut-il.

Avec la collaboration de Marc Rochette