Le Parti conservateur du Canada affirme toujours que l’ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, est leur choix de candidat pour la circonscription de Trois-Rivières.

Yves Lévesque figure toujours dans les plans du Parti conservateur

TROIS-RIVIÈRES — Malgré l’abandon de son poste de maire de la Ville de Trois-Rivières pour des raisons de santé, Yves Lévesque est toujours le choix du Parti conservateur du Canada (PCC) pour les représenter aux prochaines élections fédérales.

«On garde la porte ouverte pour M. Lévesque. On garde contact ensemble. L’objectif premier pour Yves Lévesque est sa santé et que tout revienne à la bonne place pour lui. Suite à ça, si le goût de la politique est encore là, clairement on veut continuer les échanges avec lui», affirme Alain Rayes, député de Richmond-Arthabaska et lieutenant politique du Québec pour les conservateurs.

Même si le principal choix des conservateurs pour la circonscription de Trois-Rivières demeure Yves Lévesque, le parti dirigé par Andrew Scheer a malgré tout identifié un autre candidat. «Nous avons cependant un deuxième bon plan A qui est aussi en réflexion à l’idée de pouvoir se présenter», ajoute le lieutenant politique du Québec pour les conservateurs.

Alain Rayes estime toutefois qu’un candidat dans Trois-Rivières devra être trouvé avant l’été, afin de lui permettre d’être prêt pour la campagne électorale et les élections du mois d’octobre. Cela donne encore quelques mois au parti pour confirmer son choix.

«On a fait le choix de se donner du temps d’ici l’élection pour s’assurer d’avoir la meilleure candidature disponible dans la région. On veut clairement faire une percée en Mauricie et une candidature comme Yves Lévesque ou l’autre personne qui a de l’intérêt serait un plus pour tous les candidats de la région de la Mauricie et au Québec à l’intérieur du Parti conservateur», mentionne le député de Richmond-Arthabaska. «La porte est encore grande ouverte à l’idée de la candidature d’Yves Lévesque, les membres décideront ultimement.»

Dans la région, les conservateurs ont déjà annoncé l’identité des candidats dans Bécancour-Nicolet-Saurel et dans Maskinongé. Il s’agit de Pierre-André Émond et de Josée Bélanger.

Du côté de Saint-Maurice-Champlain, on ne connaît toujours pas le candidat conservateur qui sera opposé au ministre libéral François-Philippe Champagne.