Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
François Néashit est chef du Conseil des Atikamekws de Wemotaci.
François Néashit est chef du Conseil des Atikamekws de Wemotaci.

Wemotaci demande plus de transparence au CNA

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
La Tuque — Le Conseil des Atikamekw de Wemotaci (CAW) exige plus de transparence au Conseil de la nation atikamekw (CNA). Les élus ont récemment suspendu le mandat du CNA de négocier en leurs noms la revendication territoriale globale avec le gouvernement.

«Il y a plusieurs facteurs qui ont fait en sorte qu’on arrive à demander une suspension», affirme le chef de la communauté de Wemotaci, François Néashit.

Il s’agit d’une suspension temporaire assure le chef. La confiance est toujours là, mais les élus demandent des ajustements et plus de transparence.

Le Conseil de Wemotaci demande notamment au CNA «de se pourvoir d’une structure de gouvernance politique transparente, imputable et adaptée à ses besoins». Il soutient que la structure de gouvernance actuellement en place au CNA ne répond plus «aux besoins de transparence et d’imputabilité politique des conseils des communautés atikamekw».

«L’an passé, une résolution a été votée par les trois conseils de bande qui demandaient de restructurer la partie administrative du CNA, la partie politique et la partie négociations. Ce n’est pas fait. Il y a eu la pandémie qui a ralenti les activités, mais on pouvait quand même se rencontrer virtuellement pour discuter de tous ces dossiers-là. Ça n’a pas été fait», indique le chef François Néashit.

«Actuellement, à travers la divulgation des états financiers, il y a un manque de transparence qui a été constaté par les membres élus du conseil de Wemotaci», ajoute-t-il.

Le chef rappelle qu’il y a deux ans, le conseil avait déjà retiré au CNA le mandat de négocier l’autonomie gouvernementale du conseil.

«Il faut savoir que dans la négociation globale, il y a deux items, la négociation territoriale et l’autonomie gouvernementale. Le conseil de Wemotaci avait décidé de rapatrier la négociation de l’autonomie gouvernementale et de laisser la négociation territoriale au CNA. C’est quand même assez complexe. On avait fait des représentations au niveau du fédéral à ce sujet», explique-t-il.

«Ils avaient accepté de mettre en place une table auxiliaire pour que Wemotaci puisse négocier elle-même son autonomie gouvernementale. C’était à partir d’un plan de travail accepté par toutes les parties c’est-à-dire le conseil de Wemotaci, le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial et le CNA. Ça n’a pas été fait, ça tarde beaucoup. Le fédéral exigeait des affaires au CNA et ç’a retardé beaucoup», ajoute le chef Néashit.

Le Conseil des Atikamekw de Wemotaci (CAW) exige que deux conditions soient remplies par le CNA avant d’envisager de redonner le mandat de négocier en son nom la revendication territoriale globale.

D’abord, le CAW veut la mise en place d’un conseil des élus composé d’au moins deux représentants de chaque communauté et d’un représentant du CNA et que le tableau des salaires des cadres du CNA soit rendu public pour l’année financière 2019-2020.

La population de Wemotaci sera appelée à se prononcer lors de consultations qui devraient avoir lieu prochainement, dans le respect des mesures sanitaires. Les élus veulent établir un plan, mais surtout vérifier les intérêts et la direction que les membres de la communauté souhaitent prendre quant au mandat de négociation de la négociation territoriale globale.

«Le CNA existe depuis 1982, on constate qu’il n’a pas tellement suivi les avancées des trois conseils qui font partie du CNA. Il faut remettre à date le mandat que les trois conseils donnent au CNA. C’est comme ça que ça a débuté. […] On devrait rencontrer le CNA pour leur faire part des besoins qu’on a ici et de nos dossiers particuliers», a conclu M. Néashit.

Il n’a pas été possible de parler avec le grand chef du CNA, Constant Awashish.