Vote de grève à 97 % pour les travailleurs de l'éducation

Les membres du Syndicat du personnel professionnel de l'éducation du Coeur et du Centre-du-Québec (SPPECCQ-CSQ), affiliés à la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation, ont offert sur un plateau d'argent un mandat de grève à leur syndicat à la hauteur de 97 %.
Ainsi, le syndicat dispose d'un mandat de grève légale de six jours à exercer sur une base rotative et régionale ou nationale. Le moment de la grève sera annoncé en temps et lieu en fonction de l'évolution des travaux à la table de négociation.
Président du SPPECCQ-CSQ, Denis Bastarache estime que «les offres patronales sont scandaleuses et méprisantes pour les travailleurs de l'État». Ce dernier ajoute que depuis huit mois, les représentants syndicaux négocient, sans succès, avec le Conseil du trésor.
Rappelons que les conventions collectives du secteur public sont échues depuis le 31 mars dernier. Si la partie syndicale demande une augmentation salariale de 13,5 % sur trois ans, le gouvernement opte plutôt pour un gel salarial de deux ans et des augmentations de 1 % pour chacune des trois années suivantes.