Le bilan de la sécurité routière s’améliore à Trois-Rivières. Est-ce que ces statistiques auront un impact sur l’avenir de Vision zéro?

Vision zéro: la police ne se mouille pas

TROIS-RIVIÈRES — Les accidents avec blessé sont en baisse de 8,2 % en 2018 par rapport à 2017 à Trois-Rivières. Une statistique qui amènera peut-être de l’eau au moulin de ceux qui s’opposent à Vision zéro, qui vise notamment à améliorer la sécurité routière. Pour ce qui est de la police de Trois-Rivières, pas question de se prononcer en faveur ou contre cette philosophie.

«Comme organisation policière je n’ai pas à me prononcer sur Vision zéro. Visions zéro est une orientation qui a été décidée par le conseil municipal. De ça va découler des actions. S’il y a des règlements municipaux qui changent, s’il y a des vitesses qui changent, ce n’est pas à l’organisation policière d’en décider. Nous, on va agir avec les règlements existants, c’est ça notre rôle», explique René Martin, directeur de la police de Trois-Rivières.

La conseillère Sabrina Roy, présidente de la Commission sur la sécurité des milieux, a mentionné que ces statistiques seront prises en considération lorsque le conseil va statuer sur l’avenir de Vision zéro.

Le conseil municipal attend d’ailleurs une étude sur la sécurité routière. Rappelons qu’en campagne électorale, le maire Jean Lamarche s’était prononcé pour l’abandon de cette philosophie, estimant plus utile de s’attarder sur certains problèmes bien spécifiques en sécurité routière.

Du côté de la police, on se dit satisfait de ces chiffres. «Si on regarde nos statistiques sur un plan provincial, on se positionne favorablement, et on continue le travail dans ce sens-là. Évidemment, nos statistiques dans le contexte actuel, selon les lois qui nous régissent, on en est fier. On a une baisse continuelle depuis fort longtemps. Maintenant, si les règles du jeu changent, on va faire comme avec la légalisation du cannabis, et on va s’adapter», note M. Martin.

Notons par ailleurs que cinq accidents mortels se sont produits sur le territoire de Trois-Rivières en 2018 comparativement à quatre en 2017. Pas moins de 738 personnes ont subi des blessures dans un accident de la route en 2018 contre 787 en 2017, ce qui correspond à une baisse de 6,2 %.