Ivan Suaza, directeur du SANA.

Vingt-huit nouveaux réfugiés syriens attendus

Trois-Rivières attend l'arrivée de 28 nouveaux réfugiés syriens au cours des prochains jours, ce qui regroupe quatre familles. Les huit premiers sont arrivés lundi.
Pour le directeur du Service d'accueil aux nouveaux arrivants (SANA), Ivan Suaza, qui est papa d'une petite fille depuis quelques jours à peine, les journées sont plutôt occupées. «Il fallait un comité d'accueil pour la petite Mariana aussi», fait-il valoir en riant.
D'ailleurs, M. Suaza indique qu'il a de l'aide pour accueillir les nouveaux arrivants de Syrie. Des familles syriennes qui sont déjà à Trois-Rivières depuis un an vont donner un coup de main.
«Il y a déjà plusieurs familles syriennes qui sont bénévoles chez nous», dit-il.
Plusieurs organismes sont aussi sur un pied d'alerte afin d'offrir aux réfugiés tout ce dont ils ont besoin, en particulier des vêtements d'hiver.
«On continue notre partenariat avec le Centre d'aide aux personnes en difficulté, les Artisans de la paix, le Bon citoyen, l'Armée du salut et la Saint-Vincent-de-Paul. Les gens qui nous ont toujours aidés sont prêts aussi», assure Ivan Suaza.
Tout est prévu aussi du côté du logement, ajoute le directeur du SANA. L'organisme avait en effet déjà été avisé par le gouvernement canadien, depuis un certain temps, qu'il allait recevoir une autre cohorte de réfugiés aux alentours des Fêtes, ce qui lui a donné le temps de se préparer. 
Toutefois, ce n'est que vendredi que la nouvelle lui a été confirmée, indique M. Suaza. «Au début, on nous avait dit qu'il y en aurait 19», dit-il. Encore cette fin de semaine, on parlait de 23. Le SANA ne sait pas encore avec certitude si d'autres réfugiés s'ajouteront à court terme.
Jusqu'à présent, depuis un an, Trois-Rivières a accueilli 68 réfugiés syriens. Elle en comptera 96 d'ici quelques jours. Les premières familles ont commencé à arriver en janvier 2016.