La Villa Champêtre a dit au revoir à son dernier résident, mercredi. Toutes les personnes âgées qui y habitaient ont été relocalisées.

Villa Champêtre: les derniers résidents ont quitté

TROIS-RIVIÈRES — La résidence pour personnes âgées en perte d’autonomie la Villa Champêtre du secteur Pointe-du-Lac a finalement fermé ses portes deux jours plus tôt que prévu. Le CIUSSS Mauricie Centre-du-Québec, qui faisait le suivi auprès des résidents à relocaliser, confirme que le dernier bénéficiaire a quitté la résidence mercredi.

Selon le porte-parole du CIUSSS MCQ, Guillaume Cliche, tous les résidents ont trouvé un endroit où être relocalisés, en fonction de leurs besoins et du niveau de service nécessaire aux conditions de chacun.

«Pour nous, l’assistance à la relocalisation est complétée, mais le suivi ne s’arrête pas forcément là. Nos intervenants continuent d’assurer un suivi auprès des personnes dans leur nou- veau milieu pour s’assurer que la transition vers le nouveau milieu de vie se passe bien. Nous demeurons disponibles pour répondre aux besoins de ces personnes ou des familles», indique-t-il.

On se souviendra que les résidents de la Villa Champêtre ont appris à la mi-novembre que la résidence allait fermer ses portes et qu’ils disposaient de deux semaines pour se trouver une nouvelle résidence. Les propriétaires de l’endroit ont invoqué une incapacité à recruter suffisamment de main-d’œuvre afin d’assurer le service de même que des dépenses beaucoup trop élevées en lien avec les nombreuses exigences gouvernementales liées aux résidences pour personnes âgées.

Des démarches pour vendre la résidence avaient été entreprises, mais n’ont malheureusement pas abouti.

Selon Guillaume Cliche, la résidence a connu quelques problèmes durant les derniers jours où elle accueillait des résidents, notamment une coupure d’eau chaude ainsi qu’un manque d’approvisionnement au niveau du gaz.

Toutefois, le CIUSSS indique avoir fait le suivi nécessaire pour s’assurer que les soins aux derniers bénéficiaires étaient dispensés correctement.

«Le personnel s’est assuré de faire chauffer de l’eau pour prodiguer les soins d’hygiène aux patients. Il semble aussi que l’alimentation en gaz a vite été rétablie. Il ne semble pas y avoir eu de manquement de ce côté», indique-t-il.

Une trentaine de personnes âgées habitaient la Villa Champêtre. La bâtisse, désormais vide, demeure toujours à vendre à ce jour.