Le Nouvelliste
La police de Trois-Rivières avait un stand au centre commercial Les Rivières mardi dans le cadre de la semaine de la prévention de la criminalité. Les visiteurs pouvaient obtenir des informations concernant le programme «Commerces en alerte», mais aussi à propos du registre des caméras de surveillance lancé au printemps. Par ce programme, la police veut recenser les caméras de surveillance sur son territoire, qu’elles soient installées dans des commerces et dans des industries, mais aussi dans des résidences, de façon à obtenir des images pouvant aider les policiers dans leur travail d’enquête. Sur la photo, on aperçoit l’agente Michèle Loranger en compagnie de Daniel et de Lyne Drolet.
La police de Trois-Rivières avait un stand au centre commercial Les Rivières mardi dans le cadre de la semaine de la prévention de la criminalité. Les visiteurs pouvaient obtenir des informations concernant le programme «Commerces en alerte», mais aussi à propos du registre des caméras de surveillance lancé au printemps. Par ce programme, la police veut recenser les caméras de surveillance sur son territoire, qu’elles soient installées dans des commerces et dans des industries, mais aussi dans des résidences, de façon à obtenir des images pouvant aider les policiers dans leur travail d’enquête. Sur la photo, on aperçoit l’agente Michèle Loranger en compagnie de Daniel et de Lyne Drolet.

Version revue et améliorée de Commerces en alerte

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La police de Trois-Rivières vient de lancer une nouvelle version de son programme de prévention «Commerces en alerte» qui permettra de cibler davantage les types de commerces selon les crimes ou les tentatives de crimes commis sur le territoire.