Le compte de taxes des Trifluviens devrait augmenter en moyenne de 2,75 % en 2020.
Le compte de taxes des Trifluviens devrait augmenter en moyenne de 2,75 % en 2020.

Vers une hausse de taxes de 2,75 % à Trois-Rivières

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Le compte de taxes des Trifluviens devrait augmenter en moyenne de 2,75 % en 2020. C’est du moins à quoi les contribuables doivent s’attendre du prochain budget municipal, le premier du maire Jean Lamarche. Le budget fera l’objet d’une assemblée spéciale du conseil municipal lundi le 9 décembre en après-midi, à 16 h 30.

Le maire de Trois-Rivières n’a pas voulu donner de détails mardi soir sur le contenu de ce budget étant donné qu’il n’avait toujours pas été adopté par le conseil municipal. Il n’a pas non plus voulu confirmer que l’augmentation moyenne du compte de taxes pourrait se chiffrer à 2,75 % en 2020 pour les contribuables trifluviens.

Toutefois, plusieurs informations obtenues par Le Nouvelliste permettent de croire que cette hausse sera votée lundi après-midi par le conseil municipal. Une hausse rendue nécessaire notamment en raison de la baisse des transferts de péréquation récemment connue par la Ville, mais également par les choix budgétaires auxquels le conseil municipal est confronté, notamment l’augmentation du budget annuel de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR).

On savait déjà que le budget du transport en commun allait être bonifié, selon des demandes formulées par la direction de la STTR, afin d’améliorer les opérations, d’abord en solidifiant les bases de l’organisation en 2020 pour ensuite améliorer le service vers 2021. Le président de la STTR, le conseiller municipal Luc Tremblay, mentionnait lui-même que la STTR avait souffert de sous-financement depuis de nombreuses années.

Selon TVA Trois-Rivières, le budget du transport en commun serait augmenté d’un million de dollars en 2020. Un chiffre qui n’a pas été confirmé par le maire Jean Lamarche, qui préfère attendre l’adoption du budget municipal avant d’en dévoiler les détails.

Par ailleurs, la diminution du transfert de péréquation, annoncée plus tôt cette semaine par Québec, pourrait aussi avoir un effet sur le compte de taxes municipales. À Trois-Rivières, c’est 1,4 M$ de moins sur lesquels la Ville peut compter cette année. «Grosso modo, cette perte, ça représente 0,75 % de taxes. Ça correspond à ça», mentionne Jean Lamarche, qui précise également qu’au moment où la Ville reçoit le résultat des calculs de péréquation, l’exercice budgétaire est déjà très avancé, ce qui force les fonctionnaires à refaire de nombreux calculs pour pouvoir arriver à temps à la présentation de l’exercice budgétaire.

«Lorsqu’on touche à nos revenus, il faut trouver des revenus quelque part», a résumé Jean Lamarche en séance publique du conseil municipal, sans s’avancer sur les différentes décisions prises pour arriver aux choix budgétaires pour 2020.

Jean Lamarche a toutefois tenu à féliciter les élus et les fonctionnaires pour l’exercice. «Je félicite les élus qui ont participé aux travaux, et surtout les fonctionnaires qui ont fait plusieurs torsions budgétaires pour arriver à quelque chose de réaliste et de concret, qui respecte surtout la capacité de payer des trifluviens», mentionne-t-il.

L’an dernier, le budget 2019 s’était soldé par une hausse du compte de taxes municipales de 1,95 % en moyenne. Le premier budget de ce conseil municipal, soit l’exercice budgétaire 2018, avait été adopté sur division et avait mené à un gel de taxes pour les contribuables.