La station Vallée du parc a honoré quelques ambassadeurs, vendredi matin. De gauche à droite: Richard Grégoire, Fernand Matteau, Pierre Désaulniers, Robert Matteau, Jean-Louis Matteau, et Alain Beauparlant, directeur général du centre de glisse.

Vallée du parc: des pionniers honorés

Shawinigan — La direction de la station de glisse Vallée du parc a profité de l’inauguration officielle de son nouveau télésiège quadruple, vendredi matin, pour nommer trois pistes en l’honneur de pionniers qui ont contribué à l’histoire de ce centre.

La présence de la famille Matteau lors de cette cérémonie ne surprendra personne. La station de ski est née de l’audace de ces visionnaires en 1971 et en 2009, ils la vendaient à l’homme d’affaires Claude Gauthier, qui lui a donné une nouvelle impulsion.

Jean-Louis, Robert et Fernand Matteau se sont donc déplacés à la station, vendredi matin, pour recevoir cet hommage. La piste nommée à leur honneur est desservie par le nouveau télésiège, «L’Expert».

«En 1971, la famille Matteau a eu un coup de génie en regardant la montagne», raconte Alain Beauparlant, directeur général de la station. «Nous leur devons aujourd’hui cette très belle station familiale.»

«Pour plusieurs, Vallée du parc a été un lieu de ski (alpin), de ski de fond», ajoute-t-il. «Tout le monde se rappelle des partys de Noël qui ont été organisés ici. Plusieurs personnes se remémorent aussi leur mariage, sans oublier les partys mémorables du jour de l’An.»

La direction a également honoré un employé qui travaille à la station depuis 47 ans, donc depuis ses débuts. Il s’agit de Pierre Désaulniers, «un mentor qui a évolué avec nous au fil des années», confie M. Beauparlant. «C’est une personne ressource qui n’a jamais refusé de donner de l’aide. Ses conseils sont vraiment judicieux.»

La piste Désaulniers est également desservie par le nouveau télésiège.

Enfin, la pente-école sera dorénavant connue sous l’appellation de piste Richard-Grégoire.

«Ça fait soixante ans qu’il fait du ski!», fait remarquer un directeur général admiratif. «Ça fait 48 ans qu’il donne des cours à Vallée du parc. Il doit avoir donné des cours à trois générations d’une même famille!»

Plan d’intervention

Cette célébration était organisée trois semaines après le branle-bas entourant un bris à l’autre télésiège de la station, «l’Envolée», où une centaine de personnes avaient été prises en otage pendant quelques heures.

M. Beauparlant avait promis de revoir le plan d’intervention en pareille situation dans les jours suivants, à la suite de commentaires véhiculés lors de cet événement.

«Nous faisons une dernière évaluation dimanche matin, à 7 h 30, pour voir si tout est conforme», précise-t-il. «Pour le reste, tout est prêt. Nous avons répondu à toutes les normes. Le bris, c’était triste, mais ça peut arriver dans toutes les stations de ski.»

Sans surprise, M. Beauparlant mentionne que le nouveau plan d’intervention s’attarde particulièrement à raccourcir la durée des manoeuvres d’évacuation.

«Nous recevrons bientôt un nouvel équipement pour évacuer plus rapidement», précise-t-il. «Nous avons pris les moyens pour être plus efficaces. De plus, la prise de décision se fera plus rapidement.»

Rappelons que l’inconfortable situation avait été provoquée par un mauvais fonctionnement du frein d’urgence en raison de la présence d’un morceau de glace.

«Un manque d’expérience», confesse le directeur général. «Ça ne pouvait pas être évité, mais maintenant qu’on connaît le problème, nous avons mis l’événement dans un registre de sorte que si ça arrive encore, ce sera réparé en trente secondes.»

Comble de malchance, lors de la même soirée, le nouveau télésiège a également cessé de fonctionner pendant quelques minutes, en raison des variations de température. La technologie plus récente avait permis de repérer l’anomalie plus rapidement.

Outre cette déveine, M. Beauparlant semble heureux de la saison jusqu’à maintenant, malgré l’humeur imprévisible de Dame nature.

«La dernière semaine a été particulièrement difficile», reconnaît-il. «Mais jusqu’ici, nous sommes très satisfaits. Nous avons connu un début de saison canon. Les précipitations prévues au cours des prochains jours nous permettront de rafraîchir la montagne.»

Le directeur général semble également très encouragé par la réponse du public à l’offre d’hébergement proposée sur le site cet hiver, à titre de projet pilote. L’unité «Sortez de chez vous» du Groupe Vert foncé attire les curieux, constate-t-il.

«C’est plein à tous les week-ends. C’est un franc succès. C’est de bon augure pour l’avenir de la station. Nous pourrions ajouter d’autres modèles l’an prochain, peut-être des chalets avec d’autres commodités pour des familles plus grandes.»

Enfin, notons que la fin des travaux au nouveau chalet de location d’équipement est prévue au printemps. Il s’agit d’un autre volet du plan d’investissement de 4,3 millions $ qui avait été annoncé en décembre 2017 et auquel le ministère du Tourisme s’est associé à la hauteur de 1,4 million $.