Le lancement de la saison 2018 de la saison touristique de Saint-Élie-de-Caxton s’est déroulé vendredi en présence de Martine Painchaud, directrice du tourisme, du maire Robert Gauthier, de Catherine Bard, réalisatrice du nouveau dépliant touristique, et de Marcel Goudreau, créateur des figurines de nombreuses personnalités qui sont exposées au Garage de la culture.

Valeurs sûres et nouveautés

Saint-Élie-de-Caxton —Les personnes qui visiteront Saint-Élie-de-Caxton au cours des prochaines semaines pourront toujours s’imprégner de l’univers de Fred Pellerin, mais auront aussi l’occasion de découvrir et d’apprécier le talent de nombreux artistes locaux.

Saint-Élie-de-Caxton a lancé vendredi cette nouvelle haute saison touristique. La locomotive qu’est Fred Pellerin continue de jouer son rôle d’attirer des visiteurs par milliers, mais la Municipalité veut élargir son offre touristique avec la présentation au Garage de la culture d’expositions de peintures, de sculptures, de tricot, de vitrail et aussi de spectacles musicaux.

«Cette 12e saison s’inscrit sous le signe de la continuité et du renouveau graduel, mentionne Robert Gauthier, le maire de Saint-Élie. On a les incontournables avec les carrioles, les visites audioguidées. Ça continue, car notre base du tourisme. Un renouveau graduel, c’est faire en sorte que notre tourisme appuyé sur la carrière phénoménale de Fred puisse se diversifier tranquillement. On a une autre richesse ici et ce sont des artistes et des artisans de grande valeur. On a un potentiel de talent qu’il faut mettre en valeur.»

Catherine Bard fait partie de ces artistes et artisans de Saint-Élie. Celle qui donne dans les bandes dessinées et l’art visuel est aussi graphiste. Elle a choisi de s’établir à Saint-Élie.

«J’habite le village de mes rêves. Le côté culturel est très fort», mentionne Mme Bard, qui a réalisé le nouveau dépliant touristique de la municipalité.

«Le tourisme à Saint-Élie, c’est une affaire de cœur et de communauté. Ici, les bénévoles, les employés municipaux, les artistes, les commerçantes, les artisans s’impliquent sans compter», déclare Martine Painchaud, la directrice du tourisme.

Le contenu des textes de l’audioguide a été partiellement revu par Fred Pellerin. Le conteur fait quelques clins d’œil à la série télévisée Saint-Élie-de-légendes, alors qu’il donne des informations sur les personnages ayant été en vedette durant cette émission.

Parmi les autres nouveautés, le sentier botanique propose de nouvelles fleurs et un piano public est à la disposition des visiteurs.

Le Garage de la culture et le bureau d’accueil touristique offriront le wi-fi gratuitement. De plus, Saint-Élie sera le lieu de la Biennale de sculpture contemporaine le 25 août.

Près de 40 000 visiteurs sont attendus
L’équipe touristique s’attend à ce que 40 000 visiteurs passent par Saint-Élie lors de la belle saison. Si le soleil se fait généreux, l’achalandage pourrait être plus important.

«Les réservations vont bien. Ça a commencé en février. On a lancé notre système de réservations en ligne, ça va bien. Le téléphone sonne. Je ne suis pas inquiet pour la saison!», commente Paul-André Garceau, coordonnateur du tourisme et des communications de Saint-Élie.