Valérie Delage sera candidate pour Québec solidaire dans la circonscription de Trois-Rivières. Son investiture s’est déroulée mardi soir dans un bar du centre-ville de Trois-Rivières.

Valérie Delage candidate dans Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Alors que l’ancien chroniqueur et journaliste Vincent Marissal a confirmé en matinée mardi qu’il défendra les couleurs de Québec solidaire dans la circonscription montréalaise de Rosemont lors des prochaines élections provinciales, les militants trifluviens de la formation politique de gauche ont annoncé en soirée que c’est Valérie Delage qui sera leur candidate dans Trois-Rivières.

La Québécoise d’origine française âgée de 47 ans succède donc à Jean-Claude Landry, qui a été candidat pour cette formation lors des deux dernières campagnes électorales. Ce dernier continuera cependant à être le porte-parole masculin du parti dans la région.

La biologiste de formation qui œuvre comme travailleuse communautaire s’implique au sein de Québec solidaire depuis déjà plusieurs années. Elle compte profiter de la prochaine campagne électorale pour promouvoir ses valeurs de protection de l’environnement, de justice sociale et de féminisme.

«De nos jours, c’est tout à l’économie; or les préoccupations des gens, du moins celles et ceux que je côtoie au quotidien, sont loin des fluctuations de la bourse», indique celle qui était la seule candidate sur les rangs.

Militante et impliquée dans sa communauté depuis longtemps, elle a notamment milité contre l’apartheid en Afrique du Sud, a mis en place un jardin Incroyables comestibles avec la Brigade écolo et a plus récemment fondé la Maison coup de pouce.

«J’ai appris très jeune à prendre ma place pour défendre mes idées avec conviction», précise-t-elle.

En ce qui a trait à la belle prise que constitue Vincent Marissal, elle indique qu’elle accueille à bras ouverts l’ancien analyste politique au sein de la famille de Québec solidaire. Elle avoue cependant qu’il n’était pas prévu qu’elle annonce sa candidature le même jour que lui.

«C’est une personne que je respectais déjà vraiment beaucoup comme journaliste. Je suis vraiment heureuse qu’il ait décidé de faire le saut en politique avec Québec solidaire», confie-t-elle.