La bâtisse multifonctionnelle de Val-Mauricie avait été détruite par un incendie le 11 mai dernier. Le conseil municipal annonce qu’elle sera reconstruite.

Val-Mauricie: la bâtisse sera reconstruite

SHAWINIGAN — La bâtisse multifonctionnelle de la station de plein air Val-Mauricie, qui avait été complètement détruite par un incendie le 11 mai dernier, sera finalement reconstruite. La Ville de Shawinigan en a fait l’annonce jeudi matin, au cours d’une conférence de presse.

Bien que certaines étapes restent à franchir, le maire Michel Angers souhaitait faire connaître cette position du conseil municipal, alors que la saison estivale bat son plein et que les dirigeants de la station plein air avaient déjà fait part de leur inquiétude de ne pas voir ce bâtiment être reconstruit.

«Notre première réflexion a été de penser aux jeunes familles et à la possibilité d’en attirer de nouvelles à Shawinigan. Après plusieurs analyses, nous avons décidé d’aller de l’avant et de reconstruire, mais en ayant une réflexion plus poussée», affirme le maire Angers.

En effet, le conseil a décidé d’aller de l’avant avec une nouvelle construction et la Ville désire profiter de l’occasion pour maximiser l’utilisation des lieux tout au long de l’année.

La nouvelle construction devra donc servir aux utilisateurs des saisons hivernales et estivales. En hiver, le Parc de l’Île Melville opère la station Val-Mauricie pour des activités de ski alpin, de ski de fond et de glissade sur tube. En été, on y retrouve une piste de BMX, et la Ville de Shawinigan utilise le bâtiment pour opérer la piscine et tenir un camp de jour. «Nous pensons aussi utiliser l’espace pour les organismes communautaires», avance le maire.

Plus d’un million $ d’investissements

«Selon nos premières analyses, la reconstruction devrait se chiffrer entre un et deux millions de dollars. L’aspect financier est réglé avec les assurances, il ne nous reste que quelques détails à finaliser, mais nous savons combien nous recevrons. Nous n’aurions pas fait cette annonce si nous n’étions pas certains d’être dédommagés», s’exclame M. Angers. Les assurances devraient couvrir l’ensemble des coûts de reconstruction selon les informations recueillies.

Il ajoute qu’en raison des vacances de la construction qui débutent vendredi en fin de journée, les échéanciers seront retardés, mais que dès le retour de vacances, la Ville va procéder aux premiers appels d’offres.

La Ville espère livrer la nouvelle bâtisse pour le camp de jour 2019, mais assure qu’elle sera prête pour la saison hivernale 2019-2020. «En attendant, des installations temporaires permettront d’offrir les services de base pour les sports de glisse l’hiver prochain», mentionne le maire.

Une bonne nouvelle

Pour Marie-Louise Tardif, présidente-directrice générale du Parc de l’île Melville et responsable de la Station plein air Val-Mauricie, il s’agit d’une excellente nouvelle. «Je dois avouer que nous avons eu peur. Le conseil de ville a pris deux mois pour nous donner une réponse et nous étions inquiets, mais je suis très heureuse en ce moment», affirme Mme Tardif. 

Celle qui a déjà commencé à planifier l’édition hivernale 2018-2019 pour la station plein air Val-Mauricie a bien hâte d’en savoir davantage sur les installations temporaires qui seront installées pour cette année. «J’ai bien hâte de savoir comment nous serons installés, mais au moins pour les employés c’est très rassurant. Nous aurons une saison hivernale», relate Mme Tardif. 

Le maire est certain que la population de Shawinigan sera ravie d’apprendre que la station plein air sera reconstruire. «Nous ne pouvons pas reconstruire l’histoire, mais nous pouvons bâtir l’avenir», a conclu le maire.