Robert Aubin

Vague destructrice: pas de réponse du fédéral, déplore Aubin

YAMACHICHE — Selon Robert Aubin, le gouvernement fédéral continue de faire preuve d’inaction à l’égard des victimes d’une vague destructrice créée par le passage trop rapide d’un navire sur le lac Saint-Pierre en avril 2017.

Le député de Trois-Rivières et porte-parole du NPD en transport vient de recevoir une communication du gouvernement Trudeau concernant ce dossier. Par le biais d’une procédure officielle, le député a posé différentes questions au ministre Marc Garneau sur cet incident qui a causé des dommages à différentes résidences du chemin Louis-Gatineau. Les réponses obtenues le déçoivent grandement.

«Le gouvernement n’a fait aucune évaluation des dommages encourus par l’événement. Ça sous-entend qu’il n’y a aucun désir de règlement. On nous refuse d’avoir accès au rapport complet (de l’enquête de Transports Canada) pour savoir quelles sont les mesures encourues. Dans la mesure où le gouvernement ne semble pas vouloir indemniser les victimes de Yamachiche, on est en train de dire aux victimes: ‘‘On vous laisse avec votre petit bonheur face aux tribunaux civils’’.»

Il a été permis d’apprendre à la suite de la diffusion du résumé du rapport que des mesures disciplinaires ont été prises contre le pilote fautif. La consultation du rapport complet permettrait de savoir si des amendes ont été imposées ainsi que leur nature.

«Ce qui ajoute l’insulte à l’injure, c’est que s’il y a eu amende, ça veut dire que le gouvernement prend l’argent, le met dans sa poche et ne compense pas les victimes. C’est quand même insultant de voir un événement où des gens sont directement touchés et qui n’ont pas de suivi, pas d’accompagnement et pas de compensation financière et les amendes s’en vont dans le trésor consolidé. C’est un peu curieux», dit le député.

Cet événement, qui pourrait faire jurisprudence, ne restera pas sans suivi, foi de Robert Aubin. Le NPD espère toujours obtenir le rapport complet de l’enquête de Transports Canada via la loi sur l’accès à l’information. Le parti politique continue de travailler à établir un projet de loi visant à indemniser les victimes des événements de Yamachiche. Ce document pourrait servir pour d’autres incidents du genre.