Robert Lalonde est le préfet de la MRC de Maskinongé.

Urgence climatique: la MRC de Maskinongé emboîte le pas

LOUISEVILLE — Le courant d’appuis régionaux à la reconnaissance de l’urgence climatique s’apprête à inclure la MRC de Maskinongé. Le conseil des maires adoptera une résolution qui s’inscrit dans la même lignée que la déclaration d’urgence climatique lors de la séance publique de mercredi soir.

Le préfet de la MRC de Maskinongé, Robert Lalonde, a confirmé mardi matin au Nouvelliste que lui et ses collègues vont joindre le mouvement par le biais d’une position officielle.

«C’est sûr qu’il y a des changements climatiques. Il ne faut pas se mettre des oeillères. Un moment donné, si la température de la planète augmente de quelques degrés, il y en a qui vont souffrir. Et pas juste du côté alimentaire. On parle d’inondations, de problèmes extrêmes qu’on connaissait moins. Il faut en être conscient et agir en conséquence. La résolution s’appuie sur la déclaration citoyenne d’urgence climatique», raconte celui qui s’attend à ce que ladite résolution soit adoptée à l’unanimité.

Selon M. Lalonde, il est tout à fait logique pour la MRC de Maskinongé d’adopter une telle résolution.

«On a été une des premières à adopter un projet de carboneutralité (d’ici 2023). Il faut être conséquent. Et il faut penser à l’environnement de façon globale: éliminer le co2 (dioxyde de carbone), amener plus d’autos électriques. Et prôner l’achat local. Ça fait 10 ans que je parle de l’importance d’acheter localement. Dans l’alimentation, tu élimines le transport et ça aide nos cultivateurs, nos producteurs maraîchers. Ce sont des gestes qui vont diminuer l’impact sur l’environnement.»

L’appui de la MRC de Maskinongé survient après des décisions semblables prises par la Ville de Trois-Rivières, la MRC de Nicolet-Yamaska, la MRC de Bécancour, Saint-Élie-de-Caxton et d’autres localités au Québec. Cette résolution arrive après le dépôt, en janvier, d’une demande en ce sens provenant du Comité vigilance hydrocarbures des municipalités de la MRC de Maskinongé.