UQTR: la convention collective signée avec les chargés de cours

Le Syndicat des chargés de cours et l'UQTR vient de signer une convention collective d'une durée de 5 ans et ce, trois mois après avoir conclu une entente de principe avec la direction de l'établissement. Le nouveau contrat de travail, qui touche plus de 900 chargés de cours, compte quelques changements sur le plan normatif.
«Il y a une modification importante sur la façon de répartir les cours et dans les exigences de qualifications ainsi qu'une bonification du programme de perfectionnement des chargés de cours», indique la présidente, Carole Neill. Un volet ressourcement d'une durée d'une session a en effet a été ajouté.
Des échelons ont aussi été ajoutés en fonction de l'ancienneté, ceux qui en avaient le plus étaient au maximum de leur salaire depuis une dizaine d'années. L'an prochain, il y aura une légère bonification de chacun des échelons, dit-elle.
Compte tenu de la situation financière de l'UQTR, Mme Neill précise que le Syndicat a fait sa part dans le dossier du plan de redressement. «Pour la période de la convention, de 2017 à 2020 (la convention était échue depuis 2015) les frais de déplacement pour les chargés de cours sont de 0,04 $ de moins du kilomètre», dit-elle. 
«Ce n'est ni un salaire, ni une rémunération, mais un incitatif», fait-elle valoir. «On a aussi accepté que le programme de perfectionnement soit mis en application en 2017», ajoute Mme Neill.
Les chargés de cours de l'UQTR, affiliés au SCFP, représentaient le dernier syndicat à signer pour les prochaines années.