Malgré la saison estivale, la direction de l’UQTR et le syndicat des professeurs ont poursuivi les négociations.

UQTR: vers une entente

TROIS-RIVIÈRES — L’impasse est enfin dénouée à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Le comité syndical du Syndicat des professeures et professeurs devra se prononcer prochainement sur un projet d’entente de principe conclu entre l’exécutif syndical et la direction de l’Université. On se rapprocherait donc de la fin d’une négociation houleuse qui avait été marquée par un lock-out du 2 au 16 mai dernier.

«Après plusieurs rencontres tenues en juillet, les parties ont finalisé un projet d’entente de principe portant sur les aspects financiers de la négociation; soit l’embauche de nouveaux professeurs, le maintien du plancher d’emploi et de la clause ascenseur, les hausses salariales intégrées aux échelles de rémunération, le déplafonnement des cours en surplus de tâches et le financement du développement de la recherche», peut-on lire dans l’Info-Négo du Syndicat des professeures et professeurs de l’UQTR dont Le Nouvelliste a obtenu une copie.

Malgré la saison chaude, la direction de l’UQTR et le syndicat des professeurs ont poursuivi les négociations. Les deux parties ont été sommées de s’entendre par la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, avant la fin de l’entente tripartite (ministère, syndicat et UQTR) signée en juin dernier.

Le 26 juillet, le projet d’entente de principe a été présenté au comité exécutif du syndicat. «Le comité de négociation a recommandé unanimement au comité exécutif d’entériner le projet d’entente de principe», lit-on également dans l’Info-Négo envoyé aux professeurs de l’UQTR.

Cette entente satisferait l’exécutif syndical au point où il veut en recommander l’adoption au conseil syndical qui représente une plus grande diversité de professeurs. «Le comité exécutif s’est déclaré très satisfait du projet et a convenu unanimement d’en recommander l’adoption au conseil syndical lors d’une prochaine rencontre qui devrait avoir lieu dans la semaine du 13 août», a écrit le syndicat dans les informations acheminées aux membres.

Les délégués syndicaux du conseil syndical pourront par la suite faire une recommandation aux professeurs qui seront éventuellement convoqués en assemblée générale en septembre.

«À ce moment, les professeurs devraient également être en mesure de se prononcer sur les aspects normatifs du projet de convention. Précisons que le contenu de l’entente de principe sur les clauses monétaires sera acheminé à l’ensemble des professeurs uniquement lorsque le conseil syndical aura disposé des recommandations du comité de négociation et du comité exécutif à l’effet d’entériner l’entente», ajoute le syndicat dans sa missive.

«La solidarité et la mobilisation exemplaires des professeurs et des professeures de l’UQTR auront permis de trouver des solutions favorables au développement de l’université, dans le respect des grandes orientations fixées par l’assemblée générale des professeurs le 7 juin 2017.»

Rappelons qu’en juin dernier, les deux parties étaient encore loin d’une entente de principe. Le conseil syndical avait alors rejeté à 87 % l’offre qualifiée de globale et de finale par la direction. Le syndicat dénonçait à ce moment qu’il s’agissait sensiblement de la même offre que celle déposée le 11 mai durant le lock-out, qui avait également massivement été rejetée. Depuis, les deux parties se sont retrouvées à la table de négociation pour en arriver avec le projet d’entente de principe annoncé jeudi soir aux professeurs.