Le pavillon Nérée-Beauchemin de l'UQTR a été évacué jeudi en raison d'une importante accumulation de neige sur son toit.

UQTR: un pavillon évacué en raison de la neige

Trois-Rivières — D’importantes accumulations de neige observées sur un toit ont forcé l’évacuation vers 15h40 du pavillon Nérée-Beauchemin de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). La direction de l’université assure que cette évacuation a été faite de manière préventive. Heureusement, les analyses effectuées par la suite par un ingénieur indiquent que la structure demeure sécuritaire, ce qui permet la réouverture de la quasi-totalité du pavillon dès vendredi.

«On doit déneiger les toits pour voir si les structures ne sont pas trop sollicitées. Et on a vu à certains endroits sur le toit de ce pavillon qu’il y avait plus de neige que prévu», mentionnait en après-midi Jean-François Hinse, responsable des relations avec les médias à l’UQTR. 

«C’est par mesures préventives que nous avons décidé d’évacuer le pavillon. Nous n’avons pas vu aucun bris majeur sur la toiture, mais nous allons être plus en mesure d’évaluer la situation une fois le déneigement terminé. [...] Il n’y a eu personne de blessé et nous en sommes très contents. Nous avons préféré jouer de prudence.» 

L’évacuation du pavillon de l’UQTR est survenue quelques jours après l’effondrement de plusieurs toitures dans la région. En près d’une semaine, le toit de l’entreprise Kenny U-Pul, celui du garage municipal de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, une ferme porcine dans le secteur Gentilly, l’abri à gravier de Saint-Éli-de-Caxton ainsi que de l’ancien garage municipal de Grand-Mère se sont effondrés sur le poids de la neige. 

En fin d’après-midi, la direction de l’UQTR a mentionné que le pavillon Nérée-Beauchemin n’était pas accessible jusqu’à nouvel ordre. Des analyses devaient être faites rapidement. «Jusqu’à ce qu’on ait le feu vert de la part des ingénieurs, le pavillon va demeurer fermé», expliquait Jean-François Hinse, toujours en fin d’après-midi. «Il faut avoir l’assurance que le pavillon est sécuritaire avant de l’ouvrir à nouveau.»

Des analyses étaient menées jeudi en fin de journée pour s'assurer que la structure du pavillon n'était pas affectée par le poids de la neige.

Ce pavillon accueille notamment la garderie Le P’tit Bacc, le bistro la Chasse-galerie, les locaux des associations étudiantes et de la radio CFOU. Aucun cours ne se donne à cet endroit, note la direction de l’UQTR. Les enfants et le personnel de la garderie ont été transférés au local 2223 du pavillon Albert-Tessier. 

Jean-François Hinse assure que l’évacuation s’est faite rapidement et dans le calme. «On veut rassurer les parents. Nous avons communiqué rapidement la nouvelle sur l’évacuation du pavillon notamment pour rassurer les parents», a précisé M. Hinse. 

Des inspections sont également réalisées sur les autres pavillons et résidences de l’UQTR. 

Réouverture dès vendredi

Les analyses effectuées jeudi soir par un ingénieur ont révélé que la structure n’était pas fragilisée. La direction de l’UQTR a donc décidé de rouvrir le pavillon dès vendredi matin, à l’exception du local 1012. Ce local est en forme de dôme et l’ingénieur a recommandé de bien déneiger son toit avant que les activités reprennent normalement. 

«Il s’agit d’une structure en bois. Et ce n’est pas de la machinerie que nous avons dans ce local, ce sont des humains. Nous ne voulons pas prendre de chance», soutenait en soirée Jean-François Hinse. 

La direction de l’UTRQ précise toutefois qu’il est fort possible que ce local soit rouvert dès vendredi, lorsque la situation sera réévaluée.