L’UQTR a réussi à éponger un déficit de 14,2M$ en quatre ans, un an plus tôt que prévu.
L’UQTR a réussi à éponger un déficit de 14,2M$ en quatre ans, un an plus tôt que prévu.

UQTR: l’équilibre budgétaire un an en avance

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — L’année 2020-2021 marquera le tant attendu retour à l’équilibre budgétaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). C’est donc dire que le plan de redressement de cinq ans élaboré au début 2016 et exigé par le gouvernement du Québec de l’époque se sera concrétisé une année plus tôt que prévu.

Ce sont 14,2 millions de dollars qui auront été épongés en quatre ans par le recteur sortant Daniel McMahon et son administration.

«À mon arrivée au poste de recteur en février 2016, je m’étais engagé à atteindre l’équilibre budgétaire tout en poursuivant le développement de l’Université. Je suis très fier de l’atteinte de cet objectif ambitieux, qui se concrétise grâce aux efforts individuels et collectifs de tous les membres de la communauté universitaire», estime M. McMahon.

Le recteur en a aussi profité pour souligner que le processus de préparation du nouveau Plan stratégique 2020-2025 de l’organisation est complété. Ce plan a fait l’objet de consultations au sein de la communauté universitaire au cours de la dernière année et demie et misera essentiellement sur quatre orientations: positionner l’université comme un partenaire engagé et responsable aux plans régional, national et mondial; développer les savoirs et innover dans les approches en formation et en recherche dans un monde en constante transformation; attirer et développer les talents pour enrichir l’expérience universitaire et favoriser la réussite étudiante et enfin, transformer les pratique de l’Université pour en faire un milieu agile, inclusif et en santé.

«Je remercie chacun des groupes consultés et tous les individus qui ont donné de leur temps et exprimé leur point de vue si important sur ce que nous devions mettre de l’avant comme priorités. Merci aux étudiants, aux professeurs, aux chargés de cours, aux professionnels, aux employés de soutien ainsi qu’aux cadres pour leur participation active tout au long du processus d’élaboration. Sans leur participation et celle de plusieurs partenaires, rien de tout cela n’aurait été possible», ajoute Daniel McMahon.

Le plan en question est disponible sur le site de l'université.