Jason Luckerhoff

Université de l’Ontario français: un premier programme est lancé

Trois-Rivières — L’Université de l’Ontario français (UOF) lancera son premier certificat à l’occasion de la session d’automne 2019. Il s’agira d’un programme de deuxième cycle en pédagogie de l’enseignement supérieur. On se rappellera que Jason Luckerhoff, professeur au département de lettres et communication sociale de l’Université du Québec à Trois-Rivières est impliqué de près dans le développement du nouvel établissement d’enseignement supérieur ontarien dédié à une clientèle francophone, lui qui avait été nommé au poste de vice-recteur au développement des programmes et des savoirs à l’UOF, en avril dernier.

Le nouveau programme a été développé pour former les professeurs de l’UOF à la vision pédagogique du nouvel établissement et s’appuie sur les recherches les plus récentes dans le domaine de l’enseignement supérieur, fait-on valoir. «Ce programme est offert selon des modalités pédagogiques agiles et expérientielles. Les apprenants participeront à des formations en salles de cours, suivront des cours en ligne synchrones ou asynchrones et bénéficieront de temps de travail individuel ou collectif», souligne Jason Luckerhoff.

Le certificat sera également l’occasion d’un partenariat entre la nouvelle université et La Cité, le plus grand collège d’arts appliqués et de technologie de langue française en Ontario. Celui-ci procède actuellement à une révision de ses programmes d’études. On dit passer d’une pédagogie de transmission de connaissances à une pédagogie axée sur le développement des compétences. Le programme a donc été adapté pour répondre aux besoins de perfectionnement des compétences pédagogiques des deux institutions, indique-t-on.

Deux autres professeurs de la région impliqués dans le projet

Tandis que le lancement d’un premier programme constitue une avancée significative pour l’UOF, on apprenait récemment que deux autres professeurs de la région seront étroitement impliqués dans le développement de la nouvelle université.

Daniel Lavoie, directeur de l’École internationale de français de l’Université du Québec à Trois-Rivières, et Stéphane Roy, professeur de sociologie au Collège Laflèche, participeront ainsi, avec leur expertise respective, au développement des programmes du nouvel établissement d’enseignement supérieur.

Les connaissances de M. Roy permettront notamment de développer des programmes de partenariat entre l’UOF et des établissements collégiaux, fait valoir M. Luckerhoff. «On va travailler avec lui pour aller vers le milieu collégial avec une proposition qui est faite, entre autres, par un prof du collégial», indique-t-il.

Quant à M. Lavoie, son expérience au niveau international sera mise à profit. «Il est très, très connu dans la francophonie. Il va nous aider à penser des programmes qui sont intéressants pour les étudiants internationaux et pour ceux qui voudraient venir étudier le français à Toronto, un milieu cosmopolite où, nécessairement, ils vont développer un bilinguisme», explique le vice-recteur au développement des programmes. Les connaissances de M. Lavoie permettront également à la nouvelle université d’internationaliser les programmes, renchérit-il.

Les professeurs Roy et Lavoie font partie d’une liste de 22 nouveaux professeurs qui ont récemment été nommés professeurs associés par l’UOF. Ce qui porte à 29 le nombre de professeurs qui travaillent, bénévolement, à la mise en œuvre des programmes d’études, de la recherche et du développement de partenariat interinstitutionnels en Ontario et ailleurs au Canada et à l’international.

L’établissement est toujours en attente d’une réponse du gouvernement provincial pour son financement. Le gouvernement fédéral a déjà donné son appui au projet.