Le professeur Jason Luckerhoff, de l'UQTR, a joué un rôle important dans l'implantation de l’Université de l’Ontario français.
Le professeur Jason Luckerhoff, de l'UQTR, a joué un rôle important dans l'implantation de l’Université de l’Ontario français.

Université de l’Ontario français: l’entente de financement signée

TROIS-RIVIÈRES — L’Université de l’Ontario français a été officiellement lancée, mercredi, par la signature d’une entente de financement conjointe entre le gouvernement fédéral et le gouvernement ontarien.

Ce projet, rappelons-le, a été rendu possible notamment grâce à l’implication de l’Université du Québec à Trois-Rivières et d’un de ses professeurs, Jason Luckerhoff.

Quinze mois après l’annonce de son annulation, initialement, cette université ouvrira finalement ses portes aux étudiants désireux de poursuivre des études en Ontario dans un milieu francophone dès l’automne 2021.

La nouvelle université devrait occuper un espace de 50 000 pieds carrés sur les berges du lac Ontario et accueillera 1500 étudiants au moment de son ouverture.

Jason Luckerhoff, professeur au département des lettres et communication sociale de l’UQTR, a participé à la rédaction du rapport du Conseil de planification pour une université de langue française qui a été déposé au gouvernement de l’Ontario en juin 2017.

Il s’est par la suite impliqué dans différents comités qui ont travaillé au développement de l’Université pour enfin être prêté par l’UQTR afin d’occuper un poste de vice-recteur au développement des programmes et des savoirs de l’UOF jusqu’en juin 2020.

Le professeur Luckerhoff a également invité des représentants de l’UQTR à collaborer à la mise en œuvre de l’UOF. C’est le cas de Daniel Lavoie, directeur de l’École internationale de français de l’UQTR, qui a été nommé professeur associé, de Catherine Lazure, registraire, qui participe à un comité sur le développement du bureau du registraire à l’UOF et de François-René Lord étudiant en communication sociale qui rédige sa thèse sur le développement de l’UOF sous la direction de Jason Luckerhoff et la codirection de Marc Johnson, directeur des programmes à l’UOF.

Le premier postdoctorant de l’UOF, Olivier Champagne-Poirier, est un diplômé de l’UQTR.

Plusieurs projets de collaboration ont été mis sur pied et sont en cours de réalisation entre l’UOF et l’UQTR, dont une école d’été sur la mobilisation des connaissances, le développement de programmes en bidiplomation ainsi que la publication de la revue Enjeux et société (https://uontario.ca/revue-enjeux-et-societe) qui porte sur les grandes problématiques sociales du 21e siècle.