Le maire de Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa.
Le maire de Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa.

Une vocation à changer pour le complexe Aurèle-Plante de Saint-Alexis-des-Monts

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
SAINT-ALEXIS-DES-MONTS — La Municipalité de Saint-Alexis-des-Monts désire transformer le complexe Aurèle-Plante en centre multisport ouvert à l’année.

Inauguré il y a près de 40 ans, le complexe Aurèle-Plante est un aréna équipé d’une dalle sur laquelle repose une glace naturelle. La baisse d’utilisation de cet endroit a amené le conseil à réfléchir à son avenir. Le projet évalué sommairement à 800 000 $ prévoit l’isolation des lieux et l’installation d’équipements de chauffage et de ventilation pour en faire un endroit où les gens pourraient jouer au dekhockey et profiter d’installations pour l’entraînement physique.

«On a fait un sondage sur le changement et 95 % des gens sont d’accord. La surface actuelle sera plus grande, car on va enlever les bandes. La bâtisse mesure environ 210 pieds sur 100 pieds. On aurait une surface de dekhockey de 50 pieds sur 90 pieds. Le reste du plancher, on peut l’aménager pour différentes affaires: un gymnase avec un terrain pour du badminton, du soccer, une piste d’athlétisme. On parle d’un mur d’escalade, car la bâtisse a 24 pieds de haut», énumère Michel Bourassa, le maire de Saint-Alexis.

La Municipalité prévoit également l’aménagement d’une patinoire extérieure afin de compenser la perte de la glace dans le complexe Aurèle-Plante.

Saint-Alexis mise sur l’apport du programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives annoncé en novembre par la ministre caquiste, Isabelle Charest. Ce programme a une enveloppe budgétaire de 294 millions de dollars. Les gouvernements fédéral et provincial contribuent à ce programme qui couvre les deux tiers des coûts d’un projet. La part de Saint-Alexis serait d’environ 265 000 $ si le projet reçoit l’appui des gouvernements supérieurs.

«Je suis un gars optimiste dans la vie. On est une municipalité éloignée. Le gouvernement va comprendre qu’il n’y a pas juste les villes qui ont le droit de tout avoir», raconte le maire Bourassa, en soulignant que la Municipalité est en pourparlers avec des partenaires privés dont la contribution financière au projet viendrait diminuer celle de Saint-Alexis.

La Municipalité déposera d’ici peu une demande à ce programme dont la date limite pour soumettre un projet est le 20 février. La réponse devrait être communiquée au printemps. Si la réponse est positive, les travaux pourraient avoir lieu à la fin de l’année. Les citoyens de Saint-Alexis auraient accès à ce nouveau complexe dans les premiers mois de 2021.