Jean-François Aubin
Jean-François Aubin

Une Ville tournée vers les jeunes, promet Aubin

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean-François Aubin, a fait connaître ses engagements pour l’avenir des jeunes, mercredi matin, une partie de son programme pour lequel une réforme majeure du transport en commun à Trois-Rivières de même que le développement d’énergies renouvelables deviennent des incontournables, selon lui.

Jean-François Aubin souhaite en effet réformer complètement le système de transport en commun de la STTR pour augmenter son efficacité et son accessibilité. Il souhaite en outre voir la mise en place de services comme des navettes express afin de desservir de façon plus efficace les points stratégiques, comme les hôpitaux et institutions d’enseignement. 

Du même coup, il s’est engagé dès son élection à réserver un siège à un jeune au conseil d’administration de la STTR, un «non-sens» selon lui que cette mesure ne soit pas déjà mise en place, étant donné le fort taux d’utilisation du transport en commun par la clientèle étudiante.

Jean-François Aubin entend aussi former un comité d’experts qui mettra en place un plan d’action pour favoriser les énergies renouvelables. Le candidat souhaite en effet que la Ville prenne de plus en plus d’initiatives de ce côté, tant pour l’électrification des transports, l’éolien que le soutien aux entreprises dans ce domaine ou encore des incitatifs à la rénovation priorisant les énergies renouvelables comme l’énergie solaire.

S’il est élu le 5 novembre prochain, il veut en outre créer un programme incitatif afin de réduire les îlots de chaleur. Le programme, dont le budget de départ a été fixé à 150 000 $, visera à encourager des initiatives comme l’agriculture urbaine, les toits verts, des gestes qui permettent la réduction des îlots de chaleur en milieu urbain. 

Finalement, Jean-François Aubin voudrait aussi mettre en place un comité jeunesse à la Ville, qui formulerait des recommandations sur les préoccupations des jeunes.

Le candidat était appuyé de deux étudiants du Cégep de Trois-Rivières et de l’UQTR, qui ont lancé le défi «On vote dans le 1000» aux étudiants trifluviens de se rendre massivement voter aux élections du 5 novembre prochain.