Joey Gentes, Simon Le Ven et Maude Ménard, trois étudiants du Cégep de Trois-Rivières, invitaient la population samedi à participer à la grande journée d'adoption de la SPA Mauricie.

Une vie meilleure pour les animaux abandonnés

Joey Gentes, Simon Le Ven et Maude Ménard avaient à coeur le sort des animaux abandonnés et ont décidé de s'investir auprès de la Société protectrice des animaux (SPA) Mauricie pour permettre à plusieurs petits compagnons de trouver une famille et ainsi connaître des jours plus heureux. Pour y arriver, ils ont tenu samedi la grande journée d'adoption.
«On voit de plus en plus dans les médias des choses faites aux animaux qui ne sont pas humaines. On s'est dit que la meilleure façon pour promouvoir le bon traitement des animaux, c'est de s'associer à la SPA et de promouvoir sa mission», a affirmé d'entrée de jeu Joey Gentes, lui-même propriétaire d'un chien adopté il y a près de six ans à la SPA.
«Il n'a aucun problème. Il y a certains préjugés par rapport aux animaux rejetés ou abandonnés. Mais souvent, ils sont rejetés plus en raison du comportement des maîtres. Est-ce qu'il a un bon environnement? Est-ce qu'il a assez d'amour?», a ajouté le jeune homme.
Les trois étudiants du Cégep de Trois-Rivières en Gestion de commerce ont organisé, en partenariat avec la SPA Mauricie et l'entreprise 1st Choice, une journée d'adoption d'animaux. Motivés par le désir d'offrir une vie meilleure aux animaux abandonnés, ils ont mis sur pied une campagne publicitaire notamment via les médias et les réseaux sociaux avec l'aide de Sarah-Lise Hamel, une stagiaire en communication et marketing à la SPA.
Samedi, les familles intéressées à l'adoption étaient très nombreuses, au plus grand bonheur des trois étudiants. «C'est le fun de voir que ça fonctionne bien», a lancé Joey Gentes.
«L'objectif c'est que ça puisse se répéter dans le futur» a ajouté de son côté Simon Le Ven.
Le directeur général de la SPA Mauricie, Serge Marquis, et la vétérinaire de l'organisme, Dre Anne Marsan, affirment que les tabous entourant l'adoption d'un animal abandonné tombent avec les années.
Les gens savent souvent que les animaux offerts à l'adoption sont en bonne santé et qu'ils ont rigoureusement passé l'évaluation comportementale. Les professionnels de la SPA Mauricie s'assurent aussi de réaliser un «mariage» parfait entre les maîtres et l'animal.
«On a toujours un support ou de l'aide de la SPA par la suite», a souligné Joey Gentes.
Deux étudiantes de cinquième secondaire du Collège Marie-de-l'Incarnation (CMI) étaient également sur place samedi pour représenter l'entreprise étudiante Coeur de pointe. Laurence Francoeur et Sandrine Beaulieu-Nadeau présentaient aux clients les confections de leur entreprise, dont des foulards pour animaux.