Il est possible de recevoir un SMS pour confirmer la présence de votre enfant à la garderie.

Une technologie qui pourrait aider

Le 22 juin dernier, un bambin de 6 mois a été retrouvé sans vie dans la voiture de son père à Montréal. Le rapport de la coroner Denyse Langelier publié le 5 juillet est clair, le bébé est mort «d’hyperthermie environnementale» après être demeuré dans la voiture pendant plus de huit heures. Et si les deux parents de ce bambin avaient reçu un SMS ce matin là, les avisant que le bébé n’était pas arrivé à la garderie, le dénouement aurait-il été le même?

Nul ne pourra le dire et les concepteurs du logiciel Amigest ne veulent surtout pas prétendre que leur système peut sauver une vie, car c’est une responsabilité qu’ils estiment trop lourde à porter et que la vie d’un enfant ne peut reposer sur un logiciel. Cependant, force est d’admettre que le logiciel Amigest, une technologie qui existe depuis 10 ans, pourrait être utile pour les parents et les garderies.

Un outil utile

À Trois-Rivières, Shawinigan et Louiseville, une quinzaine de centres de la petite enfance (CPE) utilisent le logiciel Amigest, un produit québécois dont le siège social est situé à Sainte-Julie. «Le concept est assez simple. Lorsque le parent arrive à la garderie le matin, il décroche un porte-clés qui est apposé sur un tableau intelligent à l’entrée de l’institution et le remet à l’éducatrice. Ce porte-clés, sur lequel est affichée la photo de l’enfant avec son nom, est muni d’une puce. Dès que le parent récupère le porte-clés, le système de gestion reçoit l’information confirmant l’arrivée de l’enfant», explique Éric Rousseau, président et directeur général d’Amigest Technologie inc.

Il poursuit en expliquant que si le porte-clés de l’enfant n’est pas décroché à l’heure d’arrivée normale de l’enfant, heure que les parents ont préalablement déterminée ou qui a été modulée par le logiciel en fonction des arrivées quotidiennes, les deux parents de l’enfant reçoivent un SMS.

«Votre enfant sera-t-il présent, absent ou malade?»
Une simple question qui pourrait avoir une incidence importante sur l’avenir de certains poupons et leurs parents. En effet, le parent qui reçoit ce SMS à 8h30 est informé que son enfant n’est pas arrivé à la garderie. Il est alors en mesure de valider avec son conjoint si tout va bien. Ce dernier a peut-être simplement oublié de décrocher le porte-clés à puce, préféré prendre congé, car l’enfant est malade ou encore, l’enfant est en danger depuis quelques minutes, pas plusieurs heures.

«C’est un outil très utile et qui assure une plus grande sécurité pour l’enfant. C’est une magnifique idée», s’exclame Yvon Fiset, directeur du Centre de la petite enfance l’univers de Mamuse et Méduque. Le CPE qui accueille chaque jour 224 enfants et possède plusieurs installations à Trois-Rivières utilise ce système depuis plusieurs années. «L’éducatrice a toujours le porte-clés à puce sur elle. Lorsqu’elle est remplacée, elle transfère le porte-clés à l’autre. C’est facile de savoir quels enfants elles ont sous leur responsabilité, mais encore plus, la couleur du porte-clés indique si l’enfant a des allergies. C’est vraiment un bel outil de travail, nous ne pourrions plus nous en passer», indique M. Fiset.

Même chose pour Jeannine Lemay, directrice générale des services de garde Gribouillis, qui regroupe trois installations à Louiseville, Saint-Paulin et Sainte-Ursule et qui accueille près de 500 enfants. «Si un enfant n’est pas arrivé, nous allons faire des démarches pour savoir où il est. Ce logiciel pourrait même sauver une vie», affirme la directrice.

À Trois-Rivières, huit centres de la petite enfance utilisent le logiciel Amigest.

Andréanne Boisvert, la maman de Mathias, est du même avis. «Je trouve cela extraordinaire. C’est bien moderne et c’est plus facile», lance-t-elle en quittant le CPE l’univers de Mamuse et Méduque.

Plusieurs usages
Pour les garderies, ce logiciel est un outil de gestion important. «En plus de savoir en temps réel quels enfants sont présents, le logiciel leur permet aussi de s’assurer que le ratio éducatrice/enfants est respecté. Il permet également de générer des fiches d’assiduité et certains CPE offrent même un journal de bord électronique aux parents», souligne M. Rousseau. «Pour résumer, Amigest permet une plus grande sécurité, une meilleure communication, une gestion simplifiée des allergies et une diminution des coûts d’exploitation», précise M. Rousseau. À la fin de la journée, l’éducatrice remet le porte-clés au parent qui le replace sur le tableau intelligent.

Combien coûte cette technologie?

«Le coût d’acquisition pour le tableau intelligent, les porte-clés et le logiciel de gestion est de 3000 $ pour une garderie de 80 enfants. De plus, nous estimons que la gestion et le contrôle des coûts qu’Amigest apporte vont générer des économies d’environ 15 000 $ la première année», précise M. Rousseau. Pour les années subséquentes, Amigest représente des frais annuels d’environ 1000 $, toujours pour une installation de 80 enfants.

1000 clients au Québec
«Nous avons 1000 clients à travers le Québec et certains d’entre eux ont plusieurs installations», souligne M. Rousseau. Il explique que certaines garderies n’aiment pas l’idée d’utiliser un tel logiciel. «Certains établissements nous disent qu’ils ont peur de déranger les parents, d’autres ne sont pas à l’aise avec la technologie et finalement certains préfèrent laisser aux parents la responsabilité de confirmer l’absence de leur enfant», relate M. Rousseau.

Est-ce que cette technologie pourrait faire la différence? Personne ne peut l’affirmer avec certitude, mais c’est un outil qui permet aux garderies et aux parents d’assurer une sécurité accrue aux enfants.

Boîte de texte: CPE utilisant Amigest et les SMS

CPE Saute-Mouton, Trois-Rivières

Yvon Fiset, directeur du Centre de la petite enfance l’univers de Mamuse et Méduque.