Un projet de traitement des eaux sera finalement instauré à Saint-Boniface, où les citoyens attendent depuis plus de 20 ans cette annonce. Sur la photo: Marc H. Plante, député de Maskinongé, Pierre Désaulniers, maire de Saint-Boniface, et Pierre Giguère, député de Saint-Maurice.

Une solution après 20 ans d’attente

Saint-Boniface — «Aujourd’hui, Saint-Boniface peut enfin pousser un soupir de soulagement», s’est exclamé le maire de la municipalité, Pierre Désaulniers, lors de l’annonce d’un projet de traitement des eaux de 6,3 millions de dollars à Saint-Boniface, mercredi.

Le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère et le député de Maskinongé, Marc H. Plante, ont annoncé un financement de 2,1 millions de dollars du gouvernement provincial pour ce projet. Pour sa part, le gouvernement fédéral octroie 3,1 millions de dollars à la municipalité.

Le projet annoncé comprend notamment la construction d’un étang aéré pour le traitement des eaux usées, la reconstruction du poste de pompage Langevin et le remplacement du poste de pompage de la Paix.

À ce jour, 600 résidences de Saint-Boniface déversent leurs eaux usées dans la rivière Blanche, qui se jette dans la rivière Saint-Maurice. L’étang qui sera construit dans le cadre du projet annoncé permettra d’épurer les eaux usées de 1100 résidences. En d’autres mots, il répondra aux besoins de la municipalité, et même plus.

Cela fait des années qu’un projet de traitement des eaux usées est sur la table à Saint-Boniface. «Vingt ans d’espoir, de frustration, de démarches fastidieuses qui finissaient en déception amère de ne pas pouvoir mener le projet à terme», soutient Pierre Désaulniers.

«La municipalité a fait face à toutes sortes de contraintes et le projet a été évolutif», explique Pierre Giguère quant aux délais concernant le projet.

L’administration municipale a qualifié ces travaux du projet avec la plus grande envergure de l’histoire de Saint-Boniface. C’est dans le cadre du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées, un programme administré conjointement par Infrastructure Canada et le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, que le financement des deux paliers gouvernementaux a été accordé à la municipalité de Saint-Boniface.